Une loi votée au Mexique entrave le travail de la DEA

(TripFoumi Enfo) – Le parlement Mexicain a voté une loi en secret qui risque de compliquer le travail des agents de l’agence anti-drogue américaine (DEA) dans le cadre de la lutte internationale contre le narcotrafic. Ce que dénoncent les 50 représentants de cette organisation au Mexique.

Cette loi et dans son esprit, elle exige que tous les enregistrements réalisés par les agents étrangers soient soumis aux autorités méxicaines. Par ailleurs, un rapport va devoir être rédigé par tout fonctionnaire méxicain ayant été en contact avec un agent étranger.

Pour Mike Vigil, ex-agent de la DEA, cette loi adoptée par les autorités méxicaines ne passera pas. Il rappelle que la DEA avait partagé des informations avec des cartels, lesquelles infortations ont été filtrées. » Une telle situation met en danger nos informateurs et nos enquêteurs, a-t-il déclaré.

Par ailleurs, selon Vanda Elbab-Brown, experte en sécurité, il s’agit d’une décision du président méxicain Lopéz Obrador qui consiste à faire préssion sur la nouvelle administration américaine dirigée par Joe Biden. Car, de l’avis de Vanda, la relation entretenue entre l’administration de Donald Trump à celle de Andrés Manuel Lopéz Obrador a été très confortable.

Cette loi a été adoptée après l’arrestation d’un ancien Ministre méxicain aux États-Unis pour trafic de drogue, selon le site d’information de la Radio France Internationale (RFI). Offusqué de n’avoir pas été au parfum, le Mexique réagit de la sorte de manière à empêcher que cet ancien haut fonctionnaire soit poursuivi par la justice américaine.

La loi adoptée au Mexique n’est pas encore promulguée par le Président Obrador. Sur ce, rappelons qu’aux États-Unis, la politique appliquée vis-à-vis de l’extérieur peut varier d’une administration à une autre.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker