Une graduation hors pair pour la promotion Excelsior du Lycée national de La Saline

(TripFoumi Enfo) – Après une année scolaire parsemée d’embûches, des élèves du Nouveau secondaire 4 du Lycée National de La Saline ont enfin reçu leur parchemin. Par-devant leur directeur, professeurs et d’autres invités. Ces jeunes ont agréablement célébré la fin de leur cycle d’études secondaires. La promotion Excelsior, ainsi baptisée, a eu pour parrain l’ex-ministre de l’Éducation, Nesmy Manigat. Lequel a pris plaisir à louer la bravoure de ses filleuls.

Sans distinction, tous ceux présents pour l’occasion ont reconnu le courage de ces jeunes gens. Héros, guerriers et combattants. Ce sont entre autres les qualificatifs qui ont été retenus pour désigner les gradués de cette école publique. Et l’on pourrait même considérer que c’est peu dire quand, selon les témoignages du président du NS4 lui-même, Philibob Noël, presqu’aucune des 5 dernières années d’école de cette promotion n’a été de tout repos.

Une graduation hors pair pour la promotion Excelsior du Lycée national de La Saline

« Depuis la 9e, nos années scolaires ne durent pas les 10 mois officiels ; certaines fois on a 7 mois de cours et parfois juste 6 », a souligné Philibob Noël. Outre cela, il y a eu la répartition de ces élèves en 3 groupes différents, parce que l’école était forcée de mettre les clés sous la porte. Ainsi, des élèves d’un même lycée ont eu à suivre des cours dans 3 écoles différentes. Ce qui a conduit au souhait du président de cette classe à voir le Lycée national de La Saline de nouveau fonctionnel à son bâtiment principal.

Un souhait auquel se retrouve le directeur de l’institution lui-même, Rameau Ralph Vladimir. Puisque, tel que soulevé par Philibob Noël, les lycéens de La Saline ne sont nullement à l’aise dans les établissements d’accueil. « Dans ces écoles-là, mes enfants deviennent les boucs émissaires quand quelque chose se casse », regrette-t-il. Aussi, « quand il y a des détritus dans la cour, ils disent que ce sont les enfants de La Saline qui en sont les auteurs. C’est un affront puisque notre école est l’une des plus propres de tout le pays ».

Et pourtant, malgré ces affronts, cela n’a empêché en rien que plusieurs de ces élèves, plus précisément 5, se soient démarqués. En effet, Kerline Céus, Roueline Daphinis, Zackary Excellent, Etienne Joseph et Abno Louis sont désormais 5 boursiers de l’université Quisqueya (Uniq). Parmi eux, Zackary Excellent a profité du moment de leur présentation pour remercier le recteur de l’Uniq Jacky Lumarque. « On demande à Dieu de vous accompagner dans toutes vos entreprises. On profite aussi pour vous dire merci de mettre entre les mains de jeunes une arme qui leur permettra de dessiner leur avenir », a martelé le jeune homme tout reconnaissant à M. Lumarque.

De son côté, le recteur de l’Uniq a rappelé à ces jeunes bacheliers combien elle est encore longue leur route et surtout l’importance de l’éducation. « Ne vous fiez point à ceux qui vous disent que les « plòm plòm » n’ont pas d’importance. Soyez sur vos gardes, surtout que vous venez de milieux difficiles… Là où vous vous êtes rendus c’est bien, mais ce n’est que le début d’un long chemin », a-t-il pris soin de noter pour eux.

Mais quoiqu’il en soit, dans dix ou quinze ans, leur parrain Nesmy Manigat espère voir beaucoup d’entre eux à sa place en « tant que parrrain ou marraine de promotions de lycées ».

Mots d’encouragement de professeurs, de personnalités politiques, à l’instar du parrain de la promotion. Hommages en mémoire d’Evelyne Sincère, ancienne élève de l’école. Prestations d’artistes tels que BIC et Jean Jean Roosevelt. En gros, ce fut un tout riche en émotion, plein de promesse et de vie pour une promotion qui, on l’espère tous, ira plus haut, plus élevé.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker