Joseph Jouthe met à l’écart la CNDDR et entend passer à l’offensive contre les bandits armés

(TripFoumi Enfo) – Le premier ministre Joseph Jouthe, lors d’un point de presse tenu ce lundi 21 décembre, a déclaré qu’il ne compte plus compter sur la Comission Nationale de Désarment, de Démantelement et de Réinsertion dans le cadre de la bataille de l’équipe en place pour ramener la paix dans le pays.

» Cela fait 8 mois depuis que j’occupe le poste de premier ministre. Depuis ce temps, La CNDDR parle aux groupes armés, mais n’arrive pas à les convaincre, argue le numéro 1 de la primature, lequel se montre perplexe quant à la volonté des bandits de remettre leurs armes.

« Quelqu’un qui gagne de l’argent facile, il parait impossible de le convaincre », continue Jouthe pour qui le temps du dialoge avec les bandes armées est résolu. « On ne peut plus réinsérer des bandits, argumente-t-il.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

La CNDDR, créée par le président Jovenel Moïse le 11 mars 2019 selon l’aricle 4 d’un arrêté publié en cette même date, a été accusée d’être à l’origine de la fédération des groupes armés sous la dénomination « G9 an fanmi e alye, manyen youn, manyen tout, ce qui a été bel et bien confirmé par Jean Rebel Dorcénat, président de cet organe.

Le chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale( CSPN) Joseph Jouthe, entend traquer les malfrats armés qui sèment la terreur dans le Pays. Plusieurs opérations ont été menées au village de Dieu, au bicentenaire. Mais, le bilan de ces opérations n’est pas reluisant pour la PNH, visiblement en panne de stratégie.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker