Jean Gabriel Fortuné plaide pour une transition de 3 ans

(Trip Foumi Enfo) – Face à l’incertitude, la méfiance des acteurs politiques et les difficultés liées à l’organisation des prochaines élections, Jean Gabriel Fortuné, proche du Président Jovenel Moïse, a plaidé, le mardi 22 décembre 2020 sur Radio Vision 2000, en faveur de la mise en place d’un gouvernement de transition pour une durée de 3 ans.

Au cours d’une interview sur les ondes de la Radio Vision 2000, mardi 22 décembre, l’ancien Maire de la ville des Cayes Jean Gabriel Fortuné, a fait le plaidoyer pour la mise place d’un gouvernement de transition après la fin du mandat de Jovenel Moïse. Ce, à la lumière des difficultés liées à l’organisation des prochaines joutes électorales en Haïti.

Cette transition devra s’étendre sur une durée de 3 ans, a-t-il indiqué en faisant remarquer que la méfiance des acteurs politiques et la façon dont le Conseil Électoral Provisoire a été constitué (CEP), entre-autres, sont des facteurs qui constituent un frein au processus démocratique.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Selon Gabriel Fortuné, toutes les forces vives de la nation doivent s’investir à la recherche d’une solution concertée à la grave crise sociopolitique qui ronge le pays depuis trop longtemps. Cette transition représente donc une opportunité à saisir.

« Durant cette période, les deux premières années devront être réservées aux réformes institutionnelles et constitutionnelles et la dernière pour la réalisation des prochains scrutins libres, honnêtes et démocratique pour le renouvellement du personnel politique », a-t-il précisé.

D’un autre côté, Jean Gabriel Fortuné croit que les forces de l’opposition doivent se mettre à la hauteur de la situation et ont l’obligation de résultats.
« L’opposition politique haïtienne joue sa dernière finale et elle doit faire en sorte qu’elle la gagne », a t-il fait remarquer.

Il paraît évident que le pouvoir exécutif se trouve au pied du mur face à la pression des États-Unis en faveur de l’organisation des élections en Haïti et le refus des partis politiques d’y participer. Une transition politique se profile à l’horizon ou le pouvoir passe en force.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker