La Route reliant Port-de-Paix à Jean-Rabel est extrêmement impraticable

À l’approche de la fin du mandat de Jovenel Moïse, qui suit l’organisation du Carnaval national, la ville de Port-de-Paix ne sent pas encore l’odeur d’une telle festivité au regard des préparatifs.

À côté de la ville qui est dans un piteux état, il y a les routes qui la relient d’autres villes qui sont extrêmement impraticables, dont celle qui mène à Jean-Rabel.

Au niveau de la Saline, à chaque goutte de pluie, la route est coupée, la boue prend le large et empêche les usagers de cette voie de se rendre de l’autre côté.

Aucun véhicule ne peut aisément franchir la route. Seuls les piétons peuvent s’accoster aux rebords avec prudence pour ne pas se faire salir par l’eau verdâtre qui tente de se créer chemin.

À noter, la Saline est une zone qui se trouve à proximité de Port-de-Paix. Elle sépare le chef-lieu du département de Jean-Rabel, et se situe exactement juste quelques mètres après Trois-Rivières.

Les citoyens se plaignent de l’état de la ville, des zones avoisinantes et des dispositions liées pour la plaine réalisation du Carnaval, si la parole du président se tient vraiment.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker