L’Association des Citoyens pour le Développement de Saut-d’Eau vole au secours des plus démunis

(TripFoumi Enfo) – Avec 70 membres dits actifs, l’Association des Citoyens pour le Développement de Saut-d’Eau a organisé le 29 décembre dernier une activité à la fois pour les vieillards et les enfants. « Ce sont environ 2 500 personnes qui y ont pris part », a informé Marie-Andrée Ruth Thélus, à la fois Maire de Saut-d’Eau et présidente de ladite association.

Il s’agit de la 2e grande activité entreprise par l’ACDS. Vieillards, enfants et handicapés ont été au rendez-vous. C’est leur vulnérabilité qui a surtout été leur critère de base. C’est pourquoi plusieurs kits alimentaires ont été distribués à des milliers de participants, a souligné Marie-Andrée Ruth Thélus.

Selon la maire de la ville, le Premier ministre Joseph Jouthe et la primature ont supporté pleinement cette activité où des jouets destinés aux enfants ont été distribués. Dans chacune des valises, contenaient entre autres des spaghetti, saumon, corn-flakes, lait et macaroni. Un ensemble de produits alimentaires qu’ils pourront utiliser en ce début de l’année. Une collation a été partagée avec les participants, en particulier les vieillards.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Dans la matinée du 29 décembre, un peu avant l’activité, un groupe de femmes membres de l’ACDS s’étaient occupées des personnes âgées. « Nous avons offert un bain à ces pauvres personnes, puis coiffé leur chevelure. Nous avons changé leurs habits et mis des sandales neuves à leurs pieds ». Tout un ensemble d’actions qui entreraient dans l’objectif même de l’association, à savoir aider les plus vulnérables et accompagner les laissés-pour-compte.

Consciente de la crise d’éducation à laquelle fait face le pays, la présidente de l’Association des Citoyens pour le Développement de Saut-d’Eau, Marie-Andrée Ruth Thélus entend tout faire pour aider des enfants à emprunter le chemin de l’école. Et par la même occasion, intégrer les jeunes. « L’enfant n’a pas à attendre d’avoir son diplôme de baccalauréat pour se décider à apprendre un métier », défend-elle. Enfants et jeunes peuvent prendre des cours professionnels. Ce qui, toujours selon madame, leur sera utile dans leur vie future et réduira considérablement le problème d’insécurité dans le pays. D’ailleurs, l’Association a déjà permis à 250 enfants de s’asseoir sur les bancs de l’école et accompagné 10 écoles.

Les enfants manquent d’accompagnement. Et lorsque l’on se plaît à ne rien faire pour y remédier, ils se plairont à leur tour à faire régner l’insécurité. Raison pour laquelle, au niveau de la commune de Saut-d’Eau, le processus d’éducation des enfants a déjà démarré. Le Fonds d’Assistance Economique et Sociale (FAES), l’ex-ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, ainsi que sa famille; tels sont ceux ayant supporté ce programme.

L’Association des Citoyens pour le Développement de Saut-d’Eau a vu le jour en 2016 avec l’objectif de participer au développement de la personne humaine ainsi que celui de la commune du département du Centre. Pour sa dernière activité entreprise pour l’année 2020, une programmation variée et riche a été établie. Et, petite cerise sur le gâteau, le célèbre artiste BIC a été présent pour donner encore plus de couleurs à cette journée.

Pour toute personne désireuse d’intégrer l’Association des Citoyens pour le Développement de Saut-d’Eau, la condition est simple, révèle Marie-Andrée Ruth Thélus, Maire de Saut-D’Eau. Il suffit de partager l’idéal de ladite structure.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker