Rareté de carburant et augmentation des prix du transport en commun

(TriFoumi Enfo) – Les véhicules de transport en commun se font de plus en plus rares ces derniers jours. Ce qui est causé par la pénurie de carburant qui bat son plein dans le pays.

Les pompes à essence sont, à croire les employés, vides. Toutefois, aux abords, se trouvent des marchands qui étalent des gallons fixés aux prix de 500 et 750 gourdes l’unité.

Pour pouvoir assurer le trajet, les chauffeurs sont obligés de réévaluer les prix du transport dans plusieurs circuits de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Le Circuit Gérald Bataille – Delmas 33 coûte désormais 25 gourdes, au lieu de 15 gourdes. De 20 gourdes, le circuit Carrefour Résistance – Pétion-Ville est passé à 25 gourdes. De cette dernière à Fermathe, le coût qui était de 25 gourdes est maintenant 50 gourdes.

Cette réévaluation des coûts provoque de la frustration. Des passagers n’ont pas hésité à traiter les chauffeurs de toute sorte, les proférant aussi des menaces inquiétantes.

À chaque carrefour se trouve un bon nombre de personnes qui attendent impatiemment un véhicule pour les transporter à leur destination. À chaque moto est accosté un gallon jaune, au cas où le conducteur trouve un saint endroit où il peut renflouer le récipient.

C’est ce spectacle que les autorités offrent aux haïtiens pour le début du nouvel an, s’ajoutant à l’insécurité (le kidnapping) et la misère atroce qui continuent de nous frapper de plein fouet.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker