La rareté du pétrole persiste malgré l’annonce de l’arrivée d’une cargaison de 165 000 barils

(TripFoumi Enfo) – Plus de 48 heures après l’annonce faite par le Directeur du Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD), M. Fils Aimé Ignace Saint-Fleur de l’arrivé d’une cargaison de 165 000 barils de pétrole, la gazoline est toujours injoignable partout dans le pays. Entre temps, les détaillants font leur beurre en vendant le gallon à 1000 gourdes.

Cette crise s’installe depuis tantôt une semaine. Pour des personnes qui essaient d’analyser, il ne s’agit pas réellement d’une question de rareté, mais c’est quelque chose qui est bien planifiée pour faire le marché noir. En attendant, beaucoup de voitures et de motocyclette restent garer quelque part.

Nous devons préciser que cette situation rend la circulation de plus en plus compliquée, car les chauffeurs, sous prétexte qu’il y a rareté de pétrole, ont toujours tendance à ajuster les prix des courses.

En tout cas, si les 165 000 barils de pétrole sont là pour pallier au problème. Pourquoi ne pas les distribuer après déjà plus de 48 heures?

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker