Cap-Haïtien compte lui aussi son gang : Aji vit

(TripFoumi Enfo) – Le Cap-Haïtien, à l’instar des autres communes du pays, est l’objet des actes d’insécurité et ce, presque chaque jour. Aji vit, voilà le nom du groupe armé qui étend ses tentacules sur la deuxième ville du pays, selon le journal en ligne Ayibopost.

Désormais, on peut lister la commune du Cap-Haïtien parmi celles où les bandits s’installent et terrorisent les citoyens à longueur de journée. Des policiers tués, des maisons incendiées, des vols enregistrés chaque jour,… le chef lieu du département du Nord fonctionne à l’image de la capitale, Port-au-Prince.

Aji vit, dirigé par un certain Peter, logeait à Shada 2, un des bidonvilles du Cap, avant d’y être chassé par la Police, qui a décidé de démolir des maisons dans cette zone. Ce groupe armé affronte les forces de l’ordre et d’autres hommes armés qui s’installent dans les quartiers avoisinants tels Shada 1, Konasa et nan bannann.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Ces bandes armées s’alimentent en munition et armes à feu grâce à une gare routière située entre Shada1 et Shada2, explique le porte-parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH) dans le département du Nord, Donasse Dorival, cité par Ayibopost.

La situation d’Haïti, sur le plan sécuritaire, reste inquiétante. Les groupes armés pullulent et prennent en otage même les villes de Province. La commune de petite Rivière de L’Artibonite se retrouve sous l’emprise des Gangs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker