Sport, politique et violence: l’ancienne maire de L’Arcahaie, Rosemila S. Petit-Frère défend sa cité et le Fair Play

(TripFoumi Enfo) – La finale retour du championnat national de D1 opposant l’Arcahaie FC et le Violette AC a été émaillée de violence. Deux personnes tuées dont une par balle à l’extérieur du Parc Saint Yves et l’autre, sous les pneus d’un véhicule ! Une image qui dépasse de loin les valeurs de la Cité du Drapeau. Et, les réactions s’enchaînent !

L’ancienne Maire de la Cité du drapeau, une femme de caractère à travers son bureau a décidé de placer ses mots et se positionner par rapport à ceux qui continuent de penser négativement à sa ville.

Durant son mandat, le sport a toujours été dans le menu de ses priorités. Mais, son opposition au chef de l’état Jovenel Moïse a bloqué tous ses projets dont la construction de cet espace multisports qui avait comme objectif principal de doter le club de football de l’Arcahaie d’un espace de jeu, pouvant faciliter d’une part, les succès sportifs et d’autre part, la création de richesses.

Aujourd’hui, devant cette velléité de plus d’un de fustiger sa ville à travers ces actes de violence, elle appelle à la retenue et au respect de la Cité.

Une enquête s’impose car, de tous ces hommes armés, qui sont les véritables responsables de ce drame ? Sur ses dires, les archelois ne doivent plus être tenus responsables pour ces cas de violence qui ont causé la perte de vie de deux d’entre eux.

En toute objectivité, lisez l’intégralité de la note de protestation de son bureau.

Note de protestation

Arcahaie, le 11 janvier 2021

Le Bureau politique de l’ex-mairesse de l’Arcahaie, Rosemila est profondément choqué par tant de violence, par tant d’omissions et par cette inqualifiable brutalité exercée par des gens armés en uniforme de police contre des membres de la population archeloise lors des événements malheureux, survenus au Parc Saint-Yves de l’Arcahaie lors de la finale opposant l’équipe locale au Violette AC.

Le Bureau est fort indigné par le fait que des Archelois ont été tués par des balles irresponsables de ces hommes armés qui ont accompagné l’équipe adverse et plusieurs autorités politiques présentes sur les lieux.

Par ailleurs, il dénonce énergiquement l’angle de traitement partisan choisi par certains médias supporteurs pour traiter les événements qui se sont produits lors de cette activité sportive.
S’acharner à attribuer à la ville de l’Arcahaie les responsabilités des dits événements est pure méchanceté et constitue de surcroît une violation évidente des règles d’objectivité qui sont censées guider le professionnel de l’information.

Devant tant d’omissions et de mensonges au grand dam de l’équipe archeloise, le Bureau de l’ex-mairesse exige une enquête approfondie en vue de fixer les responsabilités de toutes les parties.

Il est plus qu’évident que la fédération est comptable de tout ce qui s’est produit ce jour-là. Personne ne doit bénéficier de ses propres erreurs. Le fait par la fédération d’autoriser des hommes armés ne protégeant que les joueurs de l’équipe visiteuse est au mieux une preuve d’incompétence, au pire un concours à mettre en accusation la population archeloise et son équipe de cœur.

Le Bureau constate, malheureusement que, sur les réseaux sociaux, des critiques irréfléchies, haineuses à l’encontre de la commune et de son équipe dont elle est fière pullulent.

Par bonheur, la commune a des filles et fils sur qui compter pour sa défense. Comme toujours, elle saura résister.
Résister est son crédo!!!

Le Bureau politique de Mme Rosemila Sainvil Petit-Frère apporte son soutien plein et entier à l’équipe archeloise, envoie ses sympathies aux familles des victimes et réitère son engagement à défendre l’incontournable cité du drapeau.

             Pour le comité

Gilles Jean Edner
Marius Alourdes
Marcel Camille
Louis Anax
Desrose Jean Augustin

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker