« Kidnapin nan se yon konplo leta », d’après le rappeur K-lib

(TripFoumi Enfo)- Le kidnapping continue de faire des victimes en Haïti. À Thomassin, à Delmas, ainsi qu’à Port-au-Prince, personne n’est épargnée. Chacun tente de faire des déductions par rapport aux comportements des autorités et des histoires récentes survenues dans le pays.

Le rappeur K-lib, chouchou des étudiants majoritairement de gauche de l’Université d’État d’Haïti, pointe du doigt l’État qui, d’après lui, est responsable du phénomène de kidnapping.

Pour le natif de Port-au-Prince, le kidnapping est un prétexte, « yon konplo Leta a, se yon vòl òganize ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Kès leta a pa gen kòb pase sa, fòk nèg yo kontinye jere baz ak moun. Kidonk, leve moun pou ranson an pa inisyativ kèk grenn moun ti nèg geto yon mannyè izole », explique-t-il pour camper le phénomène comme un commerce ou un trafic bien organisé.

K-lib, de son vrai nom Valckensy Dessin, est un jeune universitaire très engagé qui pose les problèmes fondamentaux de la société qui l’a vu grandir. Il est l’un des principaux leaders du mouvement PetroCaribe Challenge.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker