« Prezidan an te ka touye nou, si l te vle », la déclaration incendiaire de Gonzague Day

(TripFoumi Enfo) – Le revendiqué duvalieriste Gonzague Edner Day, à peine placé provisoirement à la tête du Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales, lance déjà des propos qui portent à confirmer que la vie des opposants au pouvoir en place est en danger.

En réponse à Me André Michel qui annonce un nouveau verrouillage du pays pour forcer Jovenel Moïse à respecter la constitution de 1987, Gonzague Edner Day se met déjà en garde proférant des menaces terribles et incendiaires aux leaders de l’opposition.

Traitant les chefs de l’opposition politique au pouvoir de « vakabon » et de « terroristes », Gonzague Day exige aux manifestants de « pile 13 pou yo pa pile 14 ». Ce qui est assimilable à une menace planant sur la vie de chacun de ces personnes qui constituent l’opposition plurielle.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Étant en convalescence, Gonzague remplace provisoirement Audin Fils Bernadel, au ministère de l’intérieur tout en gardant sa fonction de ministre des Haïtiens vivant à l’étranger.

C’est au moment de se hisser le chapeau de ministre de l’intérieur que Gonzague a eu à déclarer, sans gêne , sans peur, que le président aurait tué [les opposants politiques] s’il le « voulait ».

Plusieurs personnes conçoivent le choix de Gonzague comme le début d’une mise en place pour déboucher sur un massage le 7 février prochain, lorsqu’on considère le nombre de crimes contre l’humanité ayant l’empreinte des dictateurs qu’il vénère tout le temps.

Ainsi, il revient aux membres des organismes de l’opposition d’être prudents pour ne pas se laisser exécuter par un apprenti-dictateur.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker