Jean-Charles Moïse finalement favorable à une transition de deux ans

(TripFoumi Enfo) – L’ancien sénateur et opposant farouche au pouvoir en place, Jean-Charles Moïse déclare, après plusieurs compromis avec les divers groupes de l’opposition politique, finalement accepter une transition d’une durée de deux ans après la fin du mandat constitutionnel du président Jovenel Moïse, le 7 février 2021.

Une déclaration faite ce lundi 25 janvier lors d’une conférence de presse pour dresser le bilan des rencontres du Parti Pitit Desalin avec les autres structures politiques qui cherchent une issue pour le pays après le départ du président Jovenel Moïse.

L’homme fort du Nord, dont l’absence a été remarquée pendant plusieurs jours sur l’échiquier politique, a fait savoir que tous les partis ont accepté l’idée d’un juge de la Cour de Cassation pour remplacer Jovenel Moïse, hormis Fanmi Lavalas qui opte pour un gouvernement de salut public.

Il a également souligné qu’après divers compromis, il a abandonné l’idée d’une transition sans un Premier ministre et avec 10 ministres pour gérer les affaires courantes et organiser les élections. Mais plutôt, ce serait une transition avec un chef de gouvernement et 13 autres ministres, soit 3 de plus qu’il espérait.

Par ailleurs, il a profité pour relancer le 31 janvier prochain la mobilisation générale sur tout le territoire national pour forcer le chef de l’État à respecter l’échéance constitutionnelle. Entre la bataille pour le pouvoir et le devenir du président de la République, la population continue à être victime des actes de kidnapping.

Seulement pour la journée du lundi 25 janvier, au moins trois écoliers ont été enlevés dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et un autre dans la ville de Jérémie. Ce qui a occasionné plusieurs mouvements de protestation dans plusieurs endroits du pays.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker