Jovenel Moïse ordonne à ses troupes de se mobiliser contre toute éventuelle manifestation le 7 février 2021

(TripFoumi Enfo) – Le président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse, a ordonné ce lundi 25 janvier 2021, à ses troupes de se mobiliser pour faire face à des manifestations violentes qui s’annoncent sur le pays le 7 février 2021, jour où, selon l’article 134-2 de la constitution, son mandat arrive à terme.

Le locataire du palais national a annoncé dans une déclaration publique sur Facebook ce lundi qu’il avait ordonné à la police et aux ministères de l’intérieur et de la justice de se mobiliser pour assurer la sécurité des biens et des personnes. « Nous ne sommes pas un pays de bandits. Le temps des vols est terminé », a-t-il déclaré.

Le chef de l’État s’est dit particulièrement préoccupé par la hausse des enlèvements, c’est pourquoi il a proposé la création d’un groupe de travail qui serait dirigé par le Premier ministre Joseph Jouthe. Les enlèvements ont explosé dans la capitale haïtienne, et les mineurs font également partie des cibles des kidnappeurs.

« Il y a un problème et je pense que nous devons faire une analyse approfondie de ce qui se passe », a indiqué le premier mandataire de la nation, tout en espérant trouver la véritable source du problème. Le président a également appelé à la collaboration des citoyens pour combattre ce fléau, dans un mariage entre la police et la population.

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme a également exprimé la semaine dernière son inquiétude quant à la persistance des abus en Haïti, qu’il craint de voir s’aggraver face à la montée des tensions politiques.

La porte-parole du bureau des Nations unies, Marta Hurtado, a exhorté les autorités haïtiennes à prendre des mesures immédiatement pour garantir que les droits de l’homme ne soient pas violés en Haïti et que les responsables rendent des comptes.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker