Aux États-Unis, les Blancs se font vacciner à des taux plus élevés que les Noirs et les Latino-américains, selon CNN

TripFoumi Enfo) – « Les Américains Noirs et latino-américains reçoivent le vaccin Covid-19 à des taux nettement inférieurs à ceux des Blancs – une disparité que les défenseurs de la santé attribuent au gouvernement fédéral et aux hôpitaux qui ne donnent pas la priorité à un accès équitable », a écrit CNN dans un article signé par Nathaniel Meyersohn et Priya Krishnakumar ce 30 janvier.

Une analyse de CNN des données de 14 États a révélé que la couverture vaccinale est deux fois plus élevée chez les Blancs en moyenne que chez les Noirs et les Latino-américains. L’analyse a révélé qu’en moyenne, plus de 4% de la population blanche a reçu un vaccin Covid-19, environ 2,3 fois plus élevé que la population noire (1,9% couverte) et 2,6 fois plus élevée que la population hispanique (1,8% couverte), révèle le journal américain.

Selon le quotidien, les Américains noirs et latino-américains meurent déjà de Covid-19 à trois fois le taux des Blancs et sont hospitalisés à un taux quatre fois plus élevé, selon les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Dans de nombreux États, le nombre de Blancs qui ont été vaccinés dépasse le nombre de cas de Covid-19 pour leur groupe racial, selon la Kaiser Family Foundation citée par le journal. Pendant ce temps, les Noirs et les Latinos ont moins de vaccinations que leur nombre de cas et de décès dans certains de ces mêmes États. Par exemple, en Pennsylvanie, les Noirs représentent 13% des décès liés à Covid-19 mais seulement 3% des vaccinations.

La Pennsylvanie a également la disparité la plus frappante: les Blancs ont été vaccinés quatre fois plus que les Noirs en tenant compte de la population de chaque groupe racial, selon l’analyse de CNN.

Tout cela s’explique en partie parce que plus d’un tiers des Noirs américains hésitent encore à se faire vacciner contre Covid-19, selon une étude. Andrea Custis, président et chef de la direction de la Ligue urbaine de Philadelphie, a déclaré que les données sur les vaccins en Pennsylvanie lèvent un « drapeau d’alerte » sur les inégalités raciales et que le gouvernement fédéral devrait y remédier d’urgence.

Toujours selon CNN, Custis a déclaré qu’elle pensait que la communauté noire était de moins en moins hésitante à propos du vaccin après avoir vu d’autres Noirs américains recevoir le vaccin et l’administrer. Le mois dernier, une étude de Kaiser a révélé que plus d’un tiers des Noirs américains recevraient probablement ou certainement pas le vaccin s’il était jugé sûr par les scientifiques et largement disponible gratuitement.

Mais Custis a déclaré que si le gouvernement fédéral permettait aux «messagers de confiance» d’aider à déployer le vaccin et à éduquer le public, les Noirs se feraient vacciner. « Ceux qui meurent, ceux qui en ont besoin sont les Noirs », a déclaré Custis. Tout le monde en a besoin, mais vous avez un incendie dans la communauté noire et vous devez courir vers la communauté pour les vacciner.

Outre le septisisme des noirs américains à l’égard du vaccin anti-covid, les États-Unis sont, malgré qu’ils sont la première puissance mondiale, l’un des pays les plus inégalitaire et ségrégationniste du monde. L’affaire Floyd et la pandémie du nouveau coronavirus peuvent en témoigner.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker