Les États-Unis soutiendraient un président en rébellion avec sa constitution

(TripFoumi Enfo) – Alors qu’il est clairement écrit dans la constitution, en son article 134-2, que son mandat arrive à terme ce 7 février 2021, Jovenel Moïse veut continuer à habiter le palais national jusqu’en 2022.

Une attitude qui fait de Jovenel Moïse un rebelle décidant de ne pas respecter sa parole. Car, Il a juré de respecter la constitution lors de son investiture.

Aujourd’hui, les États-Unis mèneraient une politique à double visage sur le plan international. Au Venezuela, ils soutiennent un autoproclamé qui n’est jamais allé aux élections pour devenir président. Tandis qu’en Haïti, son soutient serait à un président qui décide d’aller au delà de son mandat.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Se questionnent les haïtiens : est-ce parce que le truvien adopte un comportement de mouton qui valide tout ce que veulent les États-Unis, ou parce que ces derniers pensent véritablement que Jovenel Moïse est favorable à Haïti ?

Disons mieux que l’heure est au respect de la loi fondatrice de la nation et qu’intérêt, n’importe lequel, ne saurait avoir la priorité. Juste pour dire que le support des États-Unis ne doit pas être considéré.

Jovenel Moïse, quant à lui, se sent tellement rassuré qu’il envoie des messages grotesques et outranciers ce vendredi 5 février 2021 contre les opposants politiques. Pendant que, parallèlement, il convie ces leaders au dialogue.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker