Les Forces Armées d’Haïti se positionnent aux côtés de Jovenel Moïse, contesté et décrié

(TripFoumi Enfo) – Au coeur d’une crise politique où Jovenel Moïse refuse de quitter le Palais National malgré l’expiration de son mandat constitutionnel, les Forces Armées d’Haïti se positionnent à ses côtés.

Ce lundi 8 février 2021, dans une note venant du grand quartier général situé tout près du Palais National, le « Haut Commissariat des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) exprime ses vives préoccupations face à l’évolution de la situation politique dans le pays, découlant de la tournure « dangereuse » que prennent les événements à l’occasion du 7 février 2021″.

« Face aux débordements de certains secteurs », se référant à la nomination du juge Joseph Mécène Jean-Louis à la présidence de la transition, les Forces Armées d’Haïti (remobilisées) déclarent « entendre assumer pleinement leurs responsabilités en demeurant fidèles à leur mission constitutionnelle qui consiste à assurer la sécurité nationale, à défendre l’intégrité du territoire, l’ordre constitutionnel et l’état de droit. » Pareille mission jamais accomplie puisque cette institution est manipulée par l’ancien président Jovenel Moïse.

Enfin, l’institution dit vouloir respecter la constitution et les autorités « légitimes, démocratiquement élues », ignorant si le mandat de Jovenel Moïse arrive à terme dès ce 7 février.

Pour prouver leur attachement à M. Moïse, deux journalistes ont été attaqués au Champs-de-mars par des agents appartenant à cette institution.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker