Acquitté par le sénat américain, Donald Trump échappe au procès en destitution

(TripFoumi Enfo) – Donald Trump échappe à la destitution et à une possible inéligibilité aux prochaines élections présidentielles. Il pourra donc, en théorie, se représenter en 2024. C’est un verdict, au final, sans surprise. Jugé pour incitation à l’insurrection dans le cadre de l’attaque du Capitole le 6 janvier dernier, Donald Trump a été acquitté par le Sénat américain, samedi. 57 sénateurs ont voté pour le condamner, mais une majorité des deux tiers (67 élus sur 100) était nécessaire pour le destituer.

Seuls sept républicains se sont joints aux démocrates: les six qui avaient confirmé la constitutionnalité du procès, Bill Cassidy, Susan Collins, Lis Murkowski, Mitt Romney, Ben Sasse Pat Toomey, auxquels s’est ajouté Richard Burr, sénateur de Caroline du Nord. Leur patron, Mitch McConnell, a finalement voté pour acquitter l’ex-président. Qui échappe donc à une destitution.

Pas de témoin entendu

La dernière journée du procès a été marquée par un coup de théâtre sur les témoins. A l’ultime minute, les procureurs démocrates ont demandé à entendre l’élue républicaine Jaime Herrera Beutler. Cette dernière avait rapporté, la veille, une conversation que Donald Trump aurait eue avec le leader de la minorité républicaine, Kevin McCarthy, en plein milieu de l’attaque du Capitole. Alors que McCarthy l’implorait de rappeler ses supporteurs, Donald Trump lui aurait répondu : « Eh bien Kevin, il semble que ces personnes soient plus énervées par l’élection que toi. «


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Par 55 voix contre 45, les sénateurs ont alors voté pour demander l’audition de témoins. Mais après une pause de 45 minutes, ils ont fait machiner arrière. La déclaration publique de l’élue républicaine républicaine a été ajoutée au dossier mais sans la convoquer comme témoin.

Si Donald Trump échappe donc pour la seconde fois à une destitution, ses ennuis judiciaires sont loin d’être terminés. L’ancien président est visé par une enquête au pénal de la justice new-yorkaise sur une possible fraude fiscale. Et cette semaine, c’est la justice de Géorgie qui a ouvert une enquête sur le coup de fil dans lequel il avait demandé au secrétaire d’Etat de lui trouver 11.780 voix. Même s’il devrait rester en retrait dans sa résidence à Mar-a-Lago dans un futur proche, Donald Trump n’a pas fini de faire parler de lui.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker