Junior Mentor, un américain d’origine haïtienne écrit à Antony Blinken sur la durée du mandat de Jovenel Moïse

(TripFoumi Enfo) – Dans une correspondance, un citoyen américain d’origine haïtienne, M. Junior Mentor, avocat militant au barreau de la Floride, s’est adressé au Secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, sur la durée du mandat de Jovenel Moïse. Selon l’homme de loi, M. Moïse ne veut pas laisser le pouvoir malgré l’expiration de son échéance constitutionnelle parce que tout simplement, il est conscient qu’il aura à rendre des comptes sur ses actes de corruption et de criminalité devant le droit national et international.

Exaspéré, l’avocat qualifie Jovenel Moise de chef de gang. Il a ainsi écrit: « Avoir Jovenel comme président en Haïti, c’est comme avoir le CRIPS ou du gang BLOODS comme président des États-Unis d’Amérique. Il traite le locataire du palais national de tyran vicieux et de tumeur cancéreuse.

Une copie de cette correspondance, relayée par la presse haïtienne, a été envoyée à un ensemble de personnalités et institutions américaines dont Mme Michele Sison, Michael Kozak, Mark Rubio etc. Au milieu du texte, Junior Mentor soutient: «Les États-Unis ne peuvent pas élever ce tueur dans le rôle dépassé du seul despote dans les Caraïbes».

À la fin de la correspondance, l’haitiano-américain invite l’administration de Biden à se positionner en soutenant que dans ce contexte si spécial, la voix tonitruante des États-Unis doit être entendue. Qu’est-ce que cela va donner? Personne ne sait jusqu’à présent.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker