FERNANDO LIVE continue de supporter des familles en détresse en Haïti, 30 000 gourdes accordées à Nadège Saint-Hilaire

(TripFoumi Enfo) – Fernando Estimé via son émission baptisée “FERNANDO LIVE” continue de supporter les plus faibles en Haïti. Après avoir signé un chèque de trois mille dollars américains à Samantha Petit-Frère, il y a un mois environ, il a fait don d’un autre de 2 000 dollars américains au jeune étudiant Emmanuel Rocheny âgé de 24 ans, victime d’insuffisance rénale. Aujourd’hui, il vient de transmettre son support à hauteur de 30 000 gourdes à Nadège Saint-Hilaire, mère de la fillette de 5 ans kidnappée puis assassinée par ses ravisseurs.

« C’est toujours un immense plaisir de partager avec les autres, nous ne sommes pas là juste pour informer via notre émission sur Facebook, mais aussi pour aider et supporter toutes celles et tous ceux qui traversent des moments de déboires en Haïti », a déclaré Don Dodo qui présente l’émission « FERNANDO LIVE ».

Contrairement à celles ou ceux qui critiquent certaines personnalités avisées sur les réseaux sociaux, Fernando veut changer la donne en faisant de ces plateformes un véritable moyen de changement réel. Environ trois mille familles haïtiennes ont déjà bénéficié de la générosité de “l’homme international” à partir de la distribution des matériels électromenagers comme des réfrigérateurs, fours et télévisions et de l’aide financière aux plus démunis.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Olsmina Jean Méus, une fillette de 5 ans kidnappée devant sa maison à Martissant 15 a été retrouvée morte huit jours après, au niveau de “Pon Breya”. Les ravisseurs avaient exigé 4 000 dollars américains de la famille. Laquelle rançon, elle ne pouvait honorer, vue sa situation financière pour la libération de sa fillette.

Nadège Saint-Hilaire est en grande difficulté pour organiser les funérailles et cherche l’appui de certains bons samaritains pour enterrer Olsmina en toute dignité.

« Kidnapè yo mandem 4 000 dola ameriken. Mwen pat gen kòb sa pou m ba yo. Yo relem vin pranl sou pon an, yo touye pitit mwen an, pou vale mizèm pase, pistach m ap vann», a-t-elle déclaré sur Zénith FM, ce jeudi matin 18 février 2021.

L’insécurité bat son plein en dépit des différentes mesures drastiques annoncées par les autorités policières. Les kidnappeurs ne chôment pas et imposent leur loi en toute impunité à la population haïtienne.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker