Kidnapping/Assasinat d’Olsima Jean Méus, fillette de 5 ans: Mépris et silence complice des autorités de l’État

(TripFoumi Enfo)- Le cadavre de la petite fille de 5 ans, Olsima Jean Méus, retrouvé à Martissant, 8 jours après son enlèvement ne cesse de créer beaucoup d’émois chez les internautes haïtiens. Malgré tout, les autorités et ce, au plus haut niveau de l’Etat, peinent à se prononcer sur ce crime odieux.

Alors que Jovenel Moïse et son équipe venaient de danser au rythme du carnaval à Port-de-Paix, une vie s’est évaporée à Port-au-Prince, notamment à « Pont Breya », localité de Martissant. Il s’agit de celle d’Olsima Jean Méus, petite fille de 5 ans.

Cette nouvelle a traîné derrière elle une avalanche de réaction. C’est le cas de Lunie Joseph. » 5 lane ti pitit la genyen, manman l se machann pistach […] Lanmèd pou nou tande, kite peyi nou mache pavre ? s’est indignée la journaliste de la radio Zénith.

Nadège Saint-Hilaire, mère de la fillette, en sangot, sur les ondes de plusieurs stations de radio de la capitale haïtienne, lance un appel à laide, ne serait-ce pour réaliser les funérailles de sa fille. Environ une semaine déjà, aucun message n’a été publié de la part des autorités étatiques pour dénoncer et/ou annoncer de nouvlelles mesures.

La mère d’Olsima Jean Méus ne pourra plus prendre dans ses bras sa petite fille sauvagement tuée. Aujourd’hui, le cadavre d’Olsima Jean Méus est coincé dans les tiroirs d’une morgue dans la capitale haïtienne, en attendant la réalisation de ses funérailles, qui jusqu’ici ne peuvent pas réaliser, faute d’argent.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker