“Cette situation de crise en Haïti ne peut pas tenir longtemps”, estime la représentante de la France au CSNU

(TripFoumi Enfo) – À l’occasion d’une session virtuelle organisée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies (CSNU), le lundi 22 février 2021, le Président de la République, Monsieur Jovenel Moïse, a tenté d’expliquer la situation d’Haïti et en a profité pour annoncer qu’il organisera des élections au coirs de cette année. Intervention qualifiée de piètre par le porte-parole du Secteur Démocratique et Populaire (SDP), Me André Michel.

La France pourtant, se dit préoccupée par la situation d »Haïti et estime qu’elle ne pourra pas tenir sur le long terme par le truchement de Nathalie Estival-Broadhust, représentante de la France au niveau du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Dans son intervention d’hier, lors de la session, elle a décrit le tableau triste et sombre de la réalité en Haïti et a affirmé, avec énergie, cette situation ne peut plus continuer sur le long terme, signe fort lâché par la France à l’encomtre de Jovenel Moïse.

 « Les autorités haïtiennes gouvernent par décret et certains décrets sont sources d’inquiétude, notamment celui créant l’Agence Nationale d’Intelligence (Ani), un autre portant sur le terrorisme, ou encore celui qui a conduit au renvoi de trois juges pourtant inamovibles selon les dispositions de la Constitution », a-t-elle martelé.

Plus loin, la représentante de la France au CSNU soutient qu’elle a parlé sans langue de bois et que son message a été clair « cette situation n’est pas tenable sur le long terme », tonne la diplomate.

Par ailleurs, de plus en plus de commentateurs clament que le pays n’est pas dirigé. Selon certains, Jovenel est encore dans le palais grâce au support intéressé de l’international.

Entre-temps, les lignes semblent bouger.

Back to top button

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker