IPAM alerte Léon Charles sur les exactions policières

(TripFoumi Enfo) – Dans une correspondance datant de ce lundi 22 février 2021, Initiative des Patriotes du Marien (IPAM) alerte le Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti sur les menaces et agressions des policiers à l’encontre de paisibles citoyens exerçant leurs droits constitutionnels, et des journalistes dans l’exercice de leur fonction.

« L’IPAM vous rappelle que la mission de la PNH selon la loi du 29 novembre 1994 portant création, organisation et fonctionnement de la Police Nationale d’Haïti, en son article 7 alinéa 1, est : »assurer la protection et le respect des personnes, des vies et des biens ». L’IPAM constate que la PNH sous votre leadership s’écarte totalement de cette mission et se comporte comme une milice privée, répressive au service d’un gouvernement criminel dont le mandat est arrivé à terme depuis le 7 février 2021″, avons nous lu dans la correspondance.

Pour corroborer leur reproche faite à la PNH, l’IPAM énumère certains faits qu’elle estime les plus importants :


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« 1- La PNH affiche un comportement partisan envers le groupe criminel G-9 et alliés, responsable de tant d’assassinats, de massacres et de Kidnapping. Ce réseau criminel ne s’embarrasse pas de scrupule pour réaliser des défilés armés dans les rues de la capitale sous le regard complice de la PNH, tandis que des manifestations pacifiques sont mortellement réprimées. Aussi, des policiers assumant leurs fonctions avec éthique et responsabilités, sont régulièrement poursuivis et tués par ces gangs armés à la solde du pouvoir de l’ancien Président Jovenel Moïse.

2- L’unité de commandement de la PNH est presqu’inexistante sous votre leadership. Certains corps spécialisés dont l’Unité de Sécurité Générale du Palais Nationale (USGPN) échappe totalement à votre contrôle et se comporte comme une bande criminelle qui assassine et viole impunément les libertés fondamentales des citoyens. En ce sens, les hauts dignitaires de l’Etat ne sont pas exempts de ces brutalités exercées par ces entités criminelles de la PNH.

3- Sous votre commandement, les libertés civiles des citoyens sont systématiquement violées pour satisfaire les caprices d’un gouvernement illégal, illégitime, criminel et corrompu. Même la presse n’est pas épargnée des abus de la police qui tend à se convertir en une police politique. Pourtant les gangs criminels financés, organisés et fédérés par le pouvoir de facto de Jovenel Moise tuent, violent, volent et kidnappent en toute impunité. »

Fort de tout cela, l’IPAM déclare à Léon Charles que : »votre allégeance au pouvoir de facto renforce le processus de vassalisation de la PNH entamé par votre prédécesseur, déstabilise l’institution, brise la chaine de commandement et détériore davantage le climat de paix, de sécurité et de stabilité tant nécessaires au développement du Pays. »

L’IPAM profite pour rappeler au Directeur que son comportement « anti républicain » à la direction de la PNH, ainsi que celui de tous ses complices sont passibles de poursuites pénales devant les tribunaux nationaux ainsi qu’internationaux. En ce sens, elle vous demande de cesser d’obéir aux ordres et instructions émanant d’un pouvoir illégal.

Les principaux signataires de cette correspondance sont : »Hugue CELESTIN; Jean Baptiste BIEN-AIMÉ » respectivement coordonnateur du Nord et du Nord-est.

Une copie de la lettre a été acheminée auprès des institutions suivantes :
« 1- Office de Protection du Citoyen (OPC)
2- Réseau National Défense des Droits Humains (RNDDH)
3- Fondasyon Je Klere
4- Operasyon Tèt Ansanm
5- Fédération des Barreaux d’Haiti
6- Conseil Supérieur de Pouvoir Judiciaire (CSPJ)
7- Operasyon Tèt Ansanm
8- Direction Politique de l’Opposition Démocratique (DIRPOD)
9- Force Nationale pour la Démocratie
10- Forum Patriotique PAPAY
11- Antant Nasyonal Pou yon Tranzisyon Koupefache
12- Platfòm Konbit
13- Commission des Affaires Etrangères de la Chambre des Représentants des Etats Unis
14- Bureau Intégré des Nations Unies (BINUH)
15- Organisation des Etats Américains (OEA)
16- Union Européenne (UE)
17- Tribunal Pénal International (TPI) ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker