«La présidence de Jovenel Moïse est le principal obstacle à l’organisation des élections en Haïti» a déclaré André Michel

(TripFoumi Enfo) – Pour une fois encore, l’avocat militant, maître André Michel réitère sa position et celui du secteur dont il est le porte parole qu’il ne saurait avoir d’élections en Haïti avec la présidence de Jovenel Moïse. Ce dernier en est, dit-il, le principal obstacle.

« Les Américains et la communauté internationale doivent comprendre que la présence de Jovenel Moïse au pouvoir est le principal obstacle à l’organisation des élections en Haïti » a martelé le militant farouche au pouvoir.

De l’avis du porte parole du Secteur Démocratique et Populaire (SDP), on ne saurait demander aux Partis politiques de l’opposition, à la société civile et à la population d’aller aux élections avec Jovenel Moïse qui a fait le choix de garder le pouvoir au delà du terme constitutionnel de son mandat. « Ça, c’est la dictature », a commenté le militant qui soutient sa thèse pour dire qu’il ne pourra pas avoir d’élections libres, honnêtes et crédibles dans un régime dictatorial.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Toujours est-il, le porte parole du SDP rappelle que le pays est contrôlé par des gangs armés, dont celui de Jimmy Cherisier (Barbecue) qui, poursuit il, opèrent en toute impunité, sous la protection des autorités politiques. « Tout le monde sait que Jimmy Cherizier, le principal chef de gang du pays, travaille pour le pouvoir de Jovenel. Ce lien entre le pouvoir et les groupes armés a été établi par les organisations de droits humains dans leurs différents rapports. »

À titre de rappel, l’un des plus influents leaders de l’opposition martèle que trois (3) véhicules blindés de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont été mis à la disposition des chefs de gangs proches du pouvoir dans le cadre du massacre de Cité Soleil.

Par conséquent, l’avocat soutient que seule une transition de rupture pourra organiser des élections libres, honnêtes et crédibles dans le pays. « La communauté internationale doit comprendre cela. Le peuple haïtien doit être doit être le principal auteur de son avenir », dit-il, tout en rappelant que la mobilisation se poursuivra sur toute l’étendue du territoire national en vue de faire respecter la constitution. « Pèp kap goumen pa konn pèdi batay ».

Dans la foulée, maître André Michel rappelle que le mandat constitutionnel de Jovenel Moïse a pris fin depuis le 7 février 2021. Ce fait, dit-il,a été constaté par le pouvoir judiciaire haïtien (CSPJ), co-dépositaire de la souveraineté nationale.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker