Jovenel Moïse et Joseph Jouthe, incohérence totale autour du phénomène de l’insécurité

(TripFoumi Enfo) – Parlant en tant qu’autorités publiques sur le phénomène de l’insécurité qui sème la terreur au sein des familles haïtiennes, le président contesté de la République et le chef du gouvernement ne parlent pas la même langue. De l’incohérence ?

Les deux deux premières têtes du pouvoir exécutif ne font pas toujours bon ménage dans leurs propos. C’est dans ce contexte que Mr. Jouthe a contredit le locataire du Palais National dans le discours qu’il avait prononcé en présence de plusieurs diplomates de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

En effet, ce 22 février, le Truvien a déclaré au Conseil de Sécurité des Nations Unies que sur les 102 gangs existant dans le pays, son gouvernement en a déjà démantelé 64. Aussi, « le travail pour le rétablissement de la sécurité dans le pays a accéléré durant ces derniers jours », dit-il. De tels discours portent à croire que les familles haïtiennes ont commencé à retrouver le calme.

Par ailleurs, le premier ministre intérimaire déclare avoir remarqué une sérieuse augmentation des cas de kidnapping dans le pays. Un constat qui a même porté son gouvernement à solliciter de l’aide étrangère pour lui apporter main forte.

« Face à l’ampleur du phénomène de kidnapping, mon gouvernement a négocié et obtenu, avec l’appui de @StatelNL, un support à la #PNH, à travers une mission de la police colombienne. Cette coopération vise à renforcer nos capacités de lutter contre ce fléau que nous devons éradiquer. », a écrit Mr. Jouthe depuis son compte Twitter.

Tout compte fait, le premier Ministre a t’il fait exprès de contredire le discours de Mr. Jovenel Moïse ou de préférence, s’agit-il tout simplement d’un accident ? De toute façon c’est une évidence aux yeux de tout le monde qu’il s’agit d’une grave incohérence.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker