Deux fois DG de la PNH, deux évasions au même mois : de quoi Léon Charles est-il le nom?

(TripFoumi Enfo) – Rémontée indicible des actes d’insécurité en Haïti depuis tantôt un an. Pour rendre efficace l’institution policière face à cette situation, de nouveaux changements ont été effectués. Normil Rameau a cédé sa place en tant que DG a.i à Léon Charles en novembre 2020. Un nouveau DG a.i, pour quels résultats ?

Après quinze (15) ans d’absence à la tête de la Police Nationale d’Haïti et quatre (4) mois après son installation, Léon Charles, de retour, tarde à stopper la criminalité en Haïti conformément à sa mission. Ce jeudi 25 février 2021, une mutinerie a éclaté au sein de la prison civile de la Croix-des-Bouquets et a provoqué l’évasion des détenus. Des criminels notoires se retrouvent bel et bien dans la nature !

Ayant été informé, Léon Charles, au lieu de déployer d’autres unités de la PNH de façon à renforcer l’effectif présent pour parvenir à prendre le contrôle de la situation, a préféré annoncer sa visite à ce centre pénitencier, alors que les événements étaient toujours en cours.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Cette attitude, qui s’apparente à un je-m’en-foutisme, jette beaucoup de citoyens dans le doute quant à la volonté et la capacité de M. Charles de venir à bout des actes d’insécurité dans le pays en finissant avec les gangs qui sément le deuil au sein des familles haïtiennes et ternent l’image du pays aux yeux de l’extérieur.

Aussi haut puisse t-il voler, le canard contient toujours et toujours de la boue dans ses pattes, diront certains pour parler de l’actuel DG a.i.

En effet, M. Léon Charles, en mars 2004, soit tout de suite après la démission du président de Jean Bertrand Aristide, a été aux commandes de la PNH. Incapable d’apporter une solution aux problèmes d’insécurité de l’époque, il a dû démissionner en 2005.

En espace d’un an passé à la tête de l’institution, une évasion a eu lieu le 19 février 2005 au pénitencier national où 494 détenus, dont des criminels notoires et des trafiquants de drogue, avaient franchi les barrières du plus grand centre carcéral du pays. M. charles s’était dédouané de toutes responsabilités pour mettre, de préference, à l’index des agents de la police dans cette affaire.

Après avoir remis sa démission en 2005, Léon Charles avait intégré le corps diplomatique d’Haïti. 15 ans après, celui qui a représenté le pays au sein de l’Organisation des États Américains (OEA) est de nouveau choisi pour diriger l’institution policière qui peine à lutter contre la criminalité galopante à laquelle fait face le pays.

Depuis sa prise de fonction en novembre 2020, des citoyens et des policiers sont victimes de brutalités policières, ce sur quoi il s’est tu. La PNH semble être un instrument de l’équipe en place. M. Léon Charles, de quoi êtes vous le nom dans tout cela ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker