En interdisant les vitres teintées, le gouvernement livre de paisibles citoyens en pâture

(TripFoumi Enfo) – Parmi les décisions les plus ignobles de l’administration de facto Moïse/Jouthe, celle d’interdire les vitres teintées aux honnêtes citoyens remporte la palme de l’indécence et de l’irresponsabilité.

Dans un pays où l’Etat est inexistant, faisant la part belle à la fédération G9 et alliés, sans omettre le fait que la police elle-même est gangrenée, des vitres teintées constituaient le seul palliatif dont disposaient les petites gens pour se protéger des kidnappeurs. En effet, c’est connu que les bandits hésitent toujours à s’attaquer aux véhicules aux vitres teintées, ne sachant pas qui ni quoi s’y trouvant.

Aujourd’hui, l’ineffable Joseph Jouthe et alliés viennent de renforcer les bandits qui contrôlent la ville d’identifier plus précisément leurs victimes avant de les attaquer, les braquer ou les kidnapper. Dire que celles-là sont souvent des femmes seules, accompagnées de leurs enfants ! Quelle aberration en effet, quand on sait que la plupart des forfaits sont commis par des malfrats armés de mitraillettes, bénéficiant de la complicité de policiers en uniforme. D’après maints témoignages, les spécialistes du kidnapping circulent fréquemment dans des véhicules officiels. Alors, principaux bénéficiaires de cette mesure, les bandits sont, dorénavant, davantage protégés par leurs vitres teintées.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Plus d’un prend également acte qu’il s’agit là d’une véritable imposture fiscale, s’interrogeant comment, après avoir imposé une taxe de 10 000 (dix mille) gourdes à tout contribuable désireux de teinter ses vitres, et après avoir empoché le pactole, un Premier Ministre de facto puisse, sans considération aucune, en interdire la pleine jouissance, juste sur un coup de tête !

Dans son ignominieuse annonce, ledit Premier Ministre n’a même pas eu la décence de pemser à compenser ce rapt grâce à des crédits d’impôts en faveur de ces contribuables escroqués. Cette décision irréfléchie et précipitée va faire couler plus de sang, voire des larmes d’ici le samedi six mars courant.

Sur les réseaux sociaux, force commentateurs se posent la question, à juste titre, si la société haïtienne est si endormie qu’elle accepte bon enfant qu’un Premier ministre sans titre ni qualité la livre, ainsi, en pâture aux kidnappeurs ?

SOS population en danger, crient certains, exprimant leur ras-le-bol. Cette décision donne aux kidnappeurs, en estiment la plupart, la possibilité de jauger chaque véhicule avant de commettre leur crime et ce, avec des longueurs d’avance sur leurs cibles potentielles.

Cette décision hâtive et suspecte, s’en plaignent d’aucuns, rend encore plus vulnérables les citoyens paisibles, tout en se demandant qu’est-ce qui, véritablement, se cache derrière cette décision inqualifiable !

L’avenir le dira, peut-on y lire en guise de commentaires.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker