Bat Tenèb, des journalistes jouent leur part

(TripFoumi Enfo) – Des journalistes ont participé au mouvement « bat tenèb » tenu ce vendredi 5 mars 2021 à travers tout le pays, plus précisément dans la région métropolitaine de Port-au-Prince, pour dénoncer la criminalité qui y sévit depuis un bon bout de temps.

Il était environ midi quand des journalistes, alors qu’ils suivaient une formation à la Fondation Connaissance et liberté (Fokal an créole), sont sortis sur l’avenue Christophe pour « battre les ténèbres » en vue de dénoncer la recrudescence des actes de kidnapping dans le pays.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Ces professionnels de la presse ont utilisé le klaxon de leur voiture ainsi que leurs mains pour produire du bruit. Ils ont été aidés, dans leur concert, par des choffeurs de taxi-moto et certains citoyens de la zone.

Les journalistes haïtiens sont souvent critiqués pour leur manque d’engagement personnel vis-à-vis les problèmes auxquels fait face la population. Mais, ce vendredi, une vingtaine d’entre eux ont vigoureusement protesté, non pas derrière un microphone ou une plume, mais en personne, en se joignant au mouvement « bat tenèb contre le kidnapping qui détruit, à petit feu, la société haïtienne.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker