Des étudiants haïtiens protestent à Santiago pour exiger une carte de résidence temporaire

(TripFoumi Enfo) – Des étudiants haïtiens vivant en République Dominicaine ont foulé le macadam ce mercredi 10 mars pour protester devant le consulat général d’Haïti à Santiago afin d’exiger la carte de résidence temporaire pour qu’ils puissent poursuivre leurs études en toute sérénité. Ils dénoncent la passivité et l’irresponsabilité des autorités haïtiennes dans cette affaire .

Taylor Joseph, président de l’association des étudiants, a dénoncé ce mercredi, lors d’une interview accordée à l’émission TI KOZE AK TT sur TripFoumi Enfo, le comportement raciste de certains dominicains qui abusent des étudiants en situation irrégulière et demande aux autorités haïtiennes de se pencher rapidement sur ce dossier avant qu’il ne soit trop tard.

Selon l’étudiant Joseph, le consulat haïtien refuse de venir en aide aux différents étudiants en situation irrégulière sur le territoire dominicain. Ces derniers ont un visa de touriste en lieu et place de celui d’étudiant. Une situation qui devait être une priorité pour le consulat, d’après Taylor Joseph.

« Malgré nos multiples interventions au près des dirigeants, rien n’a été fait pour résoudre le problème qui est un handicap majeur pour tous les étudiants munis seulement d’un visa de touriste, condamne l’étudiant. « Nou fè plizyè demann nan konsila ayisyen an pou yo ede nou renouvle paspò nou ak kat etidyan nou. Anyen pa janm mache », a-t-il déclaré.

Pancartes en main devant les locaux du consulat général d’Haïti à Santiago, ces étudiants dont la plupart sont en médecine disent protester aussi contre les arrestations illégales dont ils sont victimes de la part de la Direction Générale des Migrations (DGM).

Sur quelques unes de ces pancartes écrites en espagnol, la rédaction de TFE parvient à retenir qu’ils exigent que le gouvernement haïtien puisse leur venir en aide par le biais de la diplomatie, puisque disent-ils, les agents dominicains pénètrent par effraction dans leur résidence et sont contraints de quitter la maison parfois en sous-vêtements, tard dans la nuit.

Ces agents qui se font passer pour ceux de l’immigration ont souvent pillé, emporté tout ce qu’ils trouvent à la maison dont le téléphone portable, l’ordinateur et l’argent sans aucune explication.

L’une des porte-paroles des étudiants, Francesca Sainvil dénonce avec véhémence ce comportement brutal des dominicains et demande aux autorités haïtiennes d’assumer leur responsabilité. “Les étudiants souffrent, ils ont besoin de vos supports, ils sont fatigués”, a-t-elle précisé.

Francesca et Taylor souhaitent que les dirigeants haïtiens et ceux du consulat général d’Haïti à Santiago en particulier entendent leur cri de détresse. “ chak jou yo ba nou yon Pawòl kenbe, nou bouke, nou bezwen soti nou pè soti, nou pa kapab ankò”, ont-ils déploré tristement.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker