Chronique d’un mercredi apocalyptique annoncé

(TripFoumi Enfo) – Ce mercredi 17 mars 2021, la région métropolitaine baigne dans une ambiance de la fin du monde. Ses rues risquent de se vider de tout ce qu’il y a de ses habitants et de ses véhicules. Pour quel but ? Céder place aux Policiers, indignés de l’entente entre assassins de Village-de-Dieu et hauts cadres de la Police Nationale d’Haïti (PNH) pour la remise d’un blindé au mépris des corps d’au moins 4 policiers tués le vendredi 12 mars dernier lors d’une opération.

Saisi le vendredi 12 mars puis remis 4 jours après, le blindé se retrouve entre les mains de la PNH. Quid des cadavres des 4 Policiers assassinés ? Leurs corps restent entre les mains des bandits armés du gang « 5 segond ». Cette situation suscite colère et indignation chez la population haïtienne en général, les policiers en particulier.

Plusieurs internautes, pesonnalités publiques expriment leur mécontentement par rapport à cette situation. « La Police doit se rebeller contre le pouvoir en place, qui s’associe aux gangs », écrit la journaliste à la radio Kiskeya, Kettia Jean Pierre Taylor.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Le Journaliste multimédia, Ralph Tedy Erol, suit la même trace que Mme Taylor. « Nou se moun wi mesye. Nou se moun wi. Nèg yo abandone kadav nou, y al chache blennde. Blennde a gen fanmi ke nou mesye », s’indigne-t-il.

Il était environ une heure du matin quand des coups de feu ont été entendus. Ce mercredi 17 mars, l’aurore a été annoncé, non par le chant des coqs, mais par celui des balles du groupe Fantom 509, un peu partout dans la région métropolitaine.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker