Un poisson d’avril ensanglanté au Bel-Air!

(TripFoumi Enfo) – À la place d’un véritable poisson d’avril, Bel-Air a été la cible d’une attaque sanglante : celle de « Kache Dife », un puissant gang du regroupement « G9 an fanmi e alye ». Les habitants de ce quartier populaire de Port-au-Prince ont connu un 1er avril on ne peut plus mouvementé, qui fera tache d’huile dans leur mémoire, sans doute aucun.

L’envie de verser du sang emmène les hommes de Ti-Sonson, le premier des chefs de gang de « Krache Dife », vers le quartier Bel-Air, hostile au pouvoir en place. Au cours de leur offensive, les bandits armés ont tué puis carbonisé pas moins de 7 citoyens et ont mis le feu à plusieurs maisons, sans trop de difficultés.

Un jeune homme, vivant dans ce quartier, explique comment il a pu s’échapper. Pieds et torse nus, il raconte avoir perdu tout ce qu’il possédait, sa maison brulée. » Deux viellards, un homme et une femme, sont brulés au feu, mais ne sont pas morts », détaille le jeune homme.

« A un jet de pierre du palais national, des balles ont sifflé de 3h jusqu’à 11h du soir. Pas même un policier n’a été venu sur place », a remarqué un autre habitant de Bel-Air, qui croit, par ailleurs, qu’aucune élection n’est possible dans un tel contexte en Haïti.

Du 4 au 8 novembre 2019, Bel-Air avait déjà pleuré la mort de certains de ses fils et filles assassinés par balles pour être calcinés après. Au moins 24 personnes ont été tombées après l’assaut du criminel Jimmy Cherizier alias Barbecue.

Deux ans après, Bel-Air a encore baigné dans un océan de sang. Ce premier avril enregistre son lot de cadavres pour ce bidonville. Des stigmates de ces attaques restent à jamais chez les habitants de Bel-Air, qui sait.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker