Détention préventive prolongée : 85% des détenus y font face

(TripFoumi Enfo) – Le taux de la détention préventive prolongée est en nette augmentation en Haïti durant ces derniers mois. Selon le Bureau Intégré des Nations unies en Haïti (BINUH), le nombre de détenus en situation de détention préventive prolongée est passé de 76 % en juin 2020 à 85% en mars 2021.

Face à cela, le BINUH, dans deux nouveaux tweets publiés le 5 avril dernier, a appelé les autorités haïtiennes à résoudre ce problème de droits humains. BINUH alerte les autorités concernées et les enjoint à tout mettre en œuvre pour réduire la surpopulation carcérale dans le respect des droits humains », a-t-il tweeté.

L’ambassade américaine en Haïti, tout en reprenant les publications du BINUH, elle aussi, se dit préoccupée par cette situation. « Les États-Unis conviennent avec le Bureau Intégré des Nations unies en Haïti que la détention provisoire prolongée est un problème grave pour Haïti », peut-on lire.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Par ailleurs, les diplomates américains plaident pour un système judiciaire indépendant et fonctionnel en Haïti. « Haïti a besoin d’un système judiciaire indépendant et fonctionnel, capable de mettre fin à cette crids », ont-ils écrit.

Depuis après la décision de l’exécutif de mettre à la retraite illégalement, par deux arrêtés présidentiels les 8 et 11 février, trois juges de la cours de cassation, de nommer trois autres juges illégalement à cette cours et la mise en disponibilité injustifiée du greffier Christophe L’espérance, tous les tribunaux de paix se trouvent en grève jusqu’au moment de la rédaction de cet article.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker