Le parlement dysfonctionnel depuis plus d’un an, les 10 lycées de Jovenel Moïse pas encore construits

(TripFoumi Enfo) Jovenel Moïse avait promis monts et merveilles au peuple haïtien. L’homme de la promesse, appelons-le. De l’électricité 24 sur 24, passant par la question du manger, du boire pour tout le monde, pour arriver à la construction de 10 lycées à travers le pays, le dauphin de Martelly aurait voulu rebâtir tout de bon, pour de vrai, Haïti.

Tout le monde le sait. Dire et faire, ça fait deux. Facile est promettre, difficile est tenir. Avec Jovenel Moïse au pouvoir, cela peut se comprendre mieux. Celui dont le mandat arrive à terme le 7 février dernier mais qui occupe malgré tout le palais national, se présente comme un véritable sauveur pour le peuple haïtien.

Si les promesses d’électrifier le pays et de mettre la nourriture dans les assiettes de la population tardent à arriver, toutefois Jovenel Moïse avait, à une année da la fin de son quinquennat en 2020, promis de construire dix lycées dans le pays.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Cette énième promesse a été faite par le PDG de l’Agritans parce que, dit-il, « le parlement haïten a été trop budgétivore. » « Ce lundi 13 janvier 2020, ramène la fin de la 50ème législature. Nous constatons la caducité du Parlement et nous prenons acte de ce vide institutionnel occasionné par le départ de la chambre des députés et des 2/3 du Sénat » , avait-il tweeté.

Toujours le 13 janvier 2020, dans un point de presse, celui dont le nom est cité environ 69 fois dans les rapports relatifs à la dilapidation des fonds du programme Petrocaraibe, avait vu dans la caducité de la chambre des Députés et l’amputation de deux tiers du Sénat, une occasion historique pour la construction de 10 lycées.

C’est avec les 1 160 773 176 gourdes qui correspondent au montant restant du budget des 19 Sénateurs et des Députés que ces travaux auraient dû être réalisés, à en croire le désormais ancien président, Jovenel Moïse.

Plus d’un an après, pas même la pause d’une première pierre, parmi ces 10 lycées, n’a été faite. Le Président de facto, qui n’inspire pas confiance, met quand même le cap sur l’organisation de nouvelles élections dans le pays à partir d’un changement de constitution.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker