«Refuser le dialogue est un danger pour la démocratie», selon Clarens Renois

(TripFoumi Enfo) – La crise qui sévit en Haïti inquiète plus d’un. Clarens Renois, le leader de UNIR, croit que le dialogue est la seule issue possible pouvant nous délivrer de ce bourbier. Il a fait valoir cette idée sur Twitter les 13 et 14 avril 2021.

Il a fallu deux messages à l’ancien candidat malheureux à la présidence pour préciser son appel au dialogue. Dans un premier temps, M. Renois qualifie de danger pour la démocratie les extrémistes qui refusent tout dialogue. Il souligne aussi que dire non à cette démarche, c’est tourner le dos à la démocratie.

«Dire non au dialogue, c’est ouvrir la porte à la confrontation, c’est choisir la violence comme arme politique. Dire non au dialogue, c’est tourner le dos à la démocratie. Les extrémistes qui refusent tout dialogue est un danger pour la démocratie.», écrit Clarens Renois le 13 avril. Le lendemain, soit le 14, le journaliste poursuit son pèlerinage. Il abonde dans le même sens en publiant un autre message, appelant au dialogue. «Depuis 35 ans, nous avons raté plusieurs occasions de dialogue (1987, 1991, 2004, 2010). Nous avons tout essayé: coups d’état, insurrection, déchouckage, rachemanyok, tueries. Résultats: intervention et missions», peut-on lire dans son texte, avant qu’il fasse cette conclusion: «Le dialogue est une bouée pour sauver notre démocratie. Essayons-le! CR».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Si pour plus d’un, la résolution de cette crise doit passer inéluctablement par le départ de l’équipe PHTK du pouvoir, d’autre, à l’instar du leader de l’UNIR, encourage le dialogue. Qui d’entre eux aura raison? Il n’est que d’attendre. Mais en attendant, le pays continue sa chute libre vers l’abîme, la population est exposée chaque jour un peu plus à de nombreux dangers.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker