9 jours après, les 9 Religieux (catholiques) encore aux mains des ravisseurs

(TripFoumi Enfo) – Kidnappés, il y a 9 jours, les Religieux sont encore entre les mains des ravisseurs en dépit d’une somme versée à ces derniers. Ils ont décidé de libérer une sœur à cause de son handicap et maintiennent les autres.

Parmi les personnes kidnappées, on retrouve deux français dont le Père Michel Briand qui avait déjà été blessé par balles en Haïti. Ce dernier est souffrant et doit nécessairement prendre son médicament au quotidien.

1- Père Jean Nicaisse Milien
2- Père Evens Joseph
3- Père MICHEL Briand (Français)
4- Père Joël Thomas et
5- Père Hughes Baptiste de
l’Archidiocèse du Cap Haïtien, il est également un étudiant en médecine de l’université Notre Dame d’Haïti.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Pour les Religieuses, on a:
1- Soeur Anne Marie Dorcélus de petite Sœur de Ste Thérèse.
2- Soeur Agnès Bordeau (Française, Communauté la Providence)

La mère du Père Arnel, Madame Oxane Dorcélus qui a été relâchée mercredi dernier.

Il y a la sœur du Père Evens Joseph, Lovely Joseph ainsi que le parrain du Père Arnel, M. Welder Joly

Ces neuf personnes sont jusqu’à présent aux mains des ravisseurs où ils auraient exigé un million de dollars en échange de leur libération. La communauté épiscopale d’Haïti ne souhaite pas négocier l’argent avec les bandits pour obtenir la libération des Religieux. Elle exige que les autorités haïtiennes assument leur responsabilité afin que ces kidnappés soient mis en liberté.

9 jours après, les catholiques sont encore entre les mains des bandits armés de 400 Mawozo, aucune communication entre eux et les membres de leur famille, selon un proche de l’église catholique. Sont-ils encore vivants? Que disent nos soi-disant autorités? Que dit Léon Charles, directeur général de la police nationale d’Haïti?

Certains de ces Religieux ne jouissent pas d’une bonne santé, des rumeurs persistent même sur la mort de l’un des kidnappés. Une information que nous ne sommes pas encore en mesure de confirmer, mais on en parle un partout dans la commune de Ganthier.

Les gangs armés imposent leur loi en toute impunité au sein de la population. Les autorités policières sont impuissantes face aux assauts des bandits armés qui sèment la terreur dans le Pays. Il est clair qu’Haïti devient une entité chaotique ingouvernable. Pas de dirigeants, pas de forces de l’ordre, il ne reste que les chefs de gang en particulier le G-9.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker