Tchad: La charte de la transition accorde les pleins pouvoirs à Idriss Deby Mahatma

(TripFoumi Enfo) – Tchad est désormais sur la voie d’une transition suite à la mort de son icône Idriss Deby Itno après 30 ans de règne. Les dernières élections organisées devaient lui accorder un sixième mandat (largement en tête des premiers dépouillements). Malheureusement, pour lui et ses adeptes, il a laissé suivant les dires du porte-parole de l’armée sa vie sur le champ de bataille en combattant les rebelles. Aussi, un Conseil Militaire de Transition a t-il été créé et est présidé par son fils Idriss Deby Mahatma dont la charte de la transition lui confrère les pleins pouvoirs.

Idriss Déby Itno, ce fidèle allié de la France dans la lutte contre le terrorisme en Afrique a laissé sa vie des suites de ses blessures au dernier combat contre les rebelles venant de la Libye au nord du pays. Une Junte Militaire de 15 généraux a été créé et forme le Conseil Militaire de la Transition. Son fils Idriss Deby Mahatma a été désigné pour diriger le Conseil qui tient lieu d’Exécutif.

La junte s’est mise au travaille et a présenté ce mardi 21 avril la charte de la transition. Cette dernière devrait dans les 18 mois présenter une nouvelle constitution et réaliser les élections générales pour doter Tchad d’un Président et d’un parlement qui, a été dissout le lendemain de la mort du Président Idriss Deby.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Directeur Général du Service de Sécurité des Institutions de l’État (DGSSIE) dit Garde Présidentielle, le Général Idriss Deby Mahatma son fils a été choisi pour remplacer son père et du même coup diriger la transition à la tête du Conseil Militaire de la Transition. Il est le seul autorisé à promulguer les lois.

Deux autres organes devront accompagner ce Conseil Militaire. Il s’agit du Conseil National de Transition compose des différents secteurs et personnalités de la vie nationale qui aura à charge de jouer le rôle du pouvoir législatif en travaillant sur la nouvelle constitution et le Gouvernement, pour la mise en œuvre des textes adoptés. Ces trois organes ont pour mission de gérer le pays durant ces 18 mois.

Déjà l’opposition politique à l’image de YaYa Dillo rejette d’un revers de main cette transition. Il ne fait plus confiance à cette transition qu’elle juge être la continuité à travers Mahatma.

Rappelons que cette période de 18 mois définie pour l’adoption d’une nouvelle constitution et la réalisation des élections ne peut être prorogée qu’une seule fois.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker