Selon Me. Mécène Jean Louis, seule la transition politique peut mettre un terme à l’insécurité généralisée en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le président désigné de l’opposition politique radicale, Me. Joseph Mécène Jean Louis, a tiré à boulets rouges en direction des dirigeants du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK). Selon lui, l’insécurité généralisée dans le pays est la résultante des dix années d’incompétence des tenants du PHTK.

Au cours de ces 10 dernières années, deux dirigeants du PHTK ont été hissés à la magistrature suprême de l’État haïtien. Il s’agit de Michel Joseph Martelly et de Jovenel Moïse. Tous deux, des novices dans le domaine de la politique. C’est en ces termes que l’ancien juge de la Cour de Cassation n’a pas passé par quatre chemins pour accuser les élus de la structure « au crâne rasé », d’être responsable de cette insécurité qui tue la République.

« L’insécurité généralisée dans le pays est le résultat de 10 ans d’incompétence, de corruption, d’injustice sociale, d’impunité, d’amateurisme et de gangstérisation de l’État », a martelé Me. Jean Louis depuis son compte Twitter, réagissant sur le climat de l’insécurité, face auquel le gouvernement peine encore à trouver une formule.

Pour y remédier, le juge à carrière croît mordicus que la réponse à ce problème est entre le mains des éventuels dirigeants de la transition politique d’après Jovenel. C’est à cet égard qu’il a écrit que : « au cours de la transition politique, l’État haïtien sera à la hauteur de ses obligations régaliennes ».

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker