Jovenel Moïse, la rivière Marion mérite mille fois mieux que cela !

(TripFoumi Enfo) – Jovenel Moïse est connu comme l’homme qui promet autant qu’il respire. Il avait envisagé de restituer l’image du pays en le mettant sur les rails du développement rêvé par les Haïtiens. De « Karavàn chanjman » au Barrage Marion, il berne ses mandants.

C’est par l’entremise de la nature que le dauphin de Michel Martelly voulait passer pour atteindre ses objectifs : nourriture dans l’assiette de chacun, de l’électricité 24 sur 24 et de l’argent dans leur poche. Il s’y accrochait tant, ce Moïse, lui, qui n’est pas un prophète.

Jovenel Moïse, la rivière Marion mérite mille fois mieux que cela !

Lors de la campagne éléctorale présidentielle de 2015, l’originaire de Trou-du-Nord, commune département du nord-est, a parcouru le territoire national pour parler aux Haïtiens de ses rêves pour le pays et ce, à grands coups de promesses.

La présidentielle a eu lieu. Jovenel Moïse a été élu au premier tour, dans les conditions qu’on connait, selon les résultats. Le voilà 58e président d’Haïti, premier pays noir indépendant du monde.

Il est donc au pied du mûr. Un vrai maçon ? On n’en est pa encore là. Le premier mai 2017, l’homme, à titre de président, avait lancé la « caravane du changement, son projet phare, en vue d’adresser de façon rapide les problèmes du pays.

Jovenel Moïse, la rivière Marion mérite mille fois mieux que cela !

Sa caravane a arpenté certaines villes. Arrivée à Port-au-Prince, elle y stationnait, mais pour ne jamais redémarrer. En si peu de temps, ce projet a disparu, et le pays continue de s’enliser dans ses maux au quotidien.

Toujours avec son chapeau de promesses en tête, Jovenel Moïse, conscient peut-être que la caravane passe dans une route de corruption, et qu’ aucun chien n’aboie comme il le voulait, met le cap donc sur la rivière Marion qui ne demande qu’à être bien barrée pour servir comme il faut ce peuple.

Le 7 février 2021, son mandat a pris fin au suivant la constitution de 1987 en son article 134-2. Malgré tout, il a décidé de rester illégalement au Palais National et, donc, de continuer à agir au nom de la population haïtienne, qui réclame son départ du pouvoir.

Environ deux mois après l’échéance de son quinquennat, il s’est rendu dans le nord-est, afin d’inaugurer ce qu’il considère comme le plus grand projet de son administration, Barrage Marion.

Jovenel Moïse, la rivière Marion mérite mille fois mieux que cela !

Le présumé corrompu, en mal de vues, a le toupet d’inviter les médias, qu’on se le dise, pour vernir assister à une vaste catastrophe pour laquelle environ une dizanie de millions de dollars américains auraient été dépensés.

Inspiré du barrage de Péligre, ce projet pour la rivière Marion ne saurait être ça, une rigole. Avec un Dumarsais Estimé à sa place, les Haitiens auraient eu déjà plusieurs Péligres. A quand une autre centrale hydro-électrique dans le pays ? A quand un président progressiste ? A quand la fin des projets bidons des chefs d’État, ici ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker