La journaliste hilippine Maria Ressa, lauréate du prix de la liberté de la presse cette année

(TripFoumi Enfo) – Chaque année, les Nations Unies à travers L’UNESCO honorent un journaliste qui a fait un travail remarquable l’année précédente. Pour célébrer la journée mondiale de la liberté de la presse cette année, la journaliste philippine Maria Ressa a donc été nominée « lauréate du prix de la liberté de la presse » par le jury de L’UNESCO.

« Maria Ressa a été harcelée à de nombreuses reprises sur les réseaux sociaux, elle a également été poursuivie en justice plusieurs fois pour cyberdiffamation, mais elle a tenu le courage et fait son travail avec professionnalisme », selon les membres du jury de L’UNESCO.

Interviewée par la RFI, Maria Ressa a donné son point de vue sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur la liberté de la presse. Selon elle, « les journalistes ont perdu leur pouvoir de filtrer et de vérifier les informations. Les nouvelles technologies ont en quelque sorte « kidnappé » cette responsabilité ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

« Des plateformes qui prétendent nous informer nous délivrent des mensonges, assortis de colère et de haine. Nous les voyons sur les réseaux sociaux, ces cyberarmées payées par des dirigeants autoritaires qui s’attaquent à la démocratie », a-t-elle regretté.

Rappelons-le, Maria Ressa a été pendant longtemps persécutée par le gouvernement philippin, mais elle a continué le combat. Elle précise pour la RFI qu’aucun dirigeant autoritaire ne va pas la faire oublier ses droits naturels.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker