Référendum: Joseph Lambert menace de détruire tous les bureaux électoraux dans le département du Sud-est

(TripFoumi Enfo)- Le projet du référendum constitutionnel de Jovenel Moïse continue de susciter beaucoup de réactions. En effet, l’actuel président du tiers du Sénat de la République, Joseph Lambert, menace de détruire tous les bureaux électoraux servant au déroulement du référendum dans le département du Sud-Est et, du coup, appelle tous les citoyens à se rebeller contre ce projet « suicidaire ».

Intervenant à l’émission de TI KOZE AK TT sur TripFoumi Enfo et Zénith FM, ce mardi 25 mai 2021, le représentant du Sud-Est au parlement haïtien a donné son non au projet du référendum de l’Exécutif. “Je vais montrer à Jovenel Moïse de quel bois je me chauffe. Il n’y aura pas de férendum dans le département du Sud-Est », menace-t-il.

Joseph Lambert, plus loin, s’en prend au pouvoir en place qui, de son avis, est illégal. Car le mandat de “nèg bannan lan” est arrivé à terme depuis le 7 février 2021. Lorsqu’on a un gouvernement illégal et qui pose un acte manifestement illégal, il faut se rebeller contre ce gouvernement et lutter contre cet acte », martèle-t-il.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Toutefois, le sénateur Joseph Lambert se dit favorable à l’organisation des élections en Haïti comme un bon démocrate, mais ce n’est pas la manière dont Jovenel Moïse le veut. L’ancien conseiller de Michel J. Martelly se réfère à Guy Philippe en 2004 une façon pour demander à la population d’assumer sa responsabilité.
” M ap mande ak tout jenn fanm, jenn gason nan peyi a pou mete grenn pou bare wout ak pwojè Jovenel Moïse la paske peyi a pa pou Jovenel, li se pou mwen tou, nan espas kotem domine a pap gen zafè referendum la, m ap kraze l epi pou Jovenel fè aretem sil kapab”, a-t-il ajouté.

Le président du sénat croit que Jovenel Moïse ne respecte pas la nation haïtienne, il viole la constitution. Il demande au peuple haïtien d’utiliser tous les moyens possibles pour barrer la route à ce projet macabre. “Le pays n’appartient pas à Jovenel Moïse, il doit obéir à la constitution, le référendum est formellement interdit selon l’article 284-3”, a déclaré l’animal politique.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker