AstraZeneca: Lisa Shaw, journaliste-présentatrice de la BBC meurt une semaine après sa vaccination

(TripFoumi Enfo) – Coup dur pour la Presse internationale, Lisa Shaw, journaliste-présentatrice de la radio BBC, est décédée à l’âge de 44 ans après avoir été vaccinée à l’AstraZeneca, rapporte le journal britannique “The Guardian”. Elle souffrait de violents maux de tête et avait développé des caillots sanguins moins d’une semaine après la vaccination.

Lisa Shaw a développé de violents maux de têtes sept jours après l’injection de l’AstraZeneca et est gravement tombée malade. La journaliste est passée de vie à trépas à l’infirmerie du Royal Victoria à Newcastle le vendredi 21 mai, après avoir été placée en soins intensifs pour soigner ces caillots sanguins et les saignements.

“Nous sommes dévastés et Lisa a laissé un trou dans nos vies qui ne pourra jamais être comblé. Nous l’aimerons et elle nous manquera toujours. Cela a été un énorme réconfort de voir à quel point elle était aimée par tous ceux dont elle a touché la vie, et nous demandons l’intimité en ce moment pour nous permettre de pleurer en famille”, a déclaré sa famille dans un communiqué diffusé sur la BBC.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Rik Martin, rédacteur en chef par intérim de BBC Radio Newcastle lui a également rendu un profond hommage. “Tout le monde à la station est dévasté et pense à la charmante famille de Lisa. Elle était une collègue de confiance, une brillante présentatrice, une merveilleuse amie, une épouse et une mère aimante. Elle adorait être à la radio et était aimée de notre public. Nous avons perdu quelqu’un de spécial qui comptait beaucoup pour beaucoup de gens”, a déclaré Rik Martin.

Au Royaume-Uni, seules les personnes âgées de moins de 40 ans peuvent bénéficier d’une alternative au vaccin Astrazeneca, lorsque cela est possible. Selon les informations communiquées par plusieurs médias anglais, 309 cas de personnes ayant contracté des caillots sanguins ont été recensés dans le pays, sur les 33 millions de personnes ayant reçu le très controversé vaccin AstraZeneca.

Des scientifiques allemands affirment avoir compris pourquoi les vaccins anti-Covid d’AstraZeneca et de Johnson & Johnson provoqueraient, dans de rares cas, des caillots sanguins. Selon eux, le problème vient d’un adénovirus commun au rhume utilisé pour amener le corps à générer une réponse immunitaire. Envoyé dans les noyaux cellulaires, des parties de cet adénovirus se détacheraient et créeraient des versions mutées qui provoqueraient les fameux caillots.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker