Les gens neutres d’Haïti, deux mots s’il vous plaît !

(TripFoumi Enfo) – Incandescence. Vie poignardée par la misère et l’insécurité. Terre saignante. Haïti n’appartient pas au temps de la paix, mais à celui de la guerre des gangs. Si certains Haïtiens, conscients de la mauvaise vie que mène leur pays, s’évertuent à restaurer son image, d’autres, arborant une casquette de neutralité, crachent sur toute perspective de changer la donne.

Au contact de la réalité haitienne, un fait est certain : le pays respire mal. Très mal. Trop mal. Rien ne fonctionne, sauf le laboratoire du crime. L’insécurité en Haïti, c’est comme une bête sauvage qui se déchaîne. Ça court et revient. Un éternel aller-retour. Mais, elle ne quitte jamais ce territoire. Ça fauche un peu partout sur son passage. Nonobstant ce, certains Haïtiens, se disant neutres, estiment qu’il faut laisser les choses suivre leur cours, et donc c’est normal.

Cependant, d’autres, n’ayant qu’une patrie avec une histoire fascinante comme pas une, croient dans la nécessité pour la mise en place d’un État autre, d’une classe politique autre, d’une classe économique autre, d’une jeunesse autre, d’une école autre et donc d’un pays pour tous les Haïtiens. Ainsi, ils agissent en conséquence, d’une façon ou d’une autre. Ils dénoncent et proposent.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Et là encore, reviennent les gens neutres avec les mêmes litanies : « kite peyi m mache. Zak kraze brize p ap mennen nou okenn kote ». Qui sont-ils vraiment, ces gens neutres ? N’en déplaise à la diaspora haïtenne éparpillée sur des terres distinctes, la plupart d’entre eux habitent un ailleurs, leur eldorado, où ils peuvent avoir accès au minimum : le manger et le boire.

Certains de ces éléments neutres appartiennent également à ce que l’on appelle, à tort ou à raison, classe moyenne. Ce sont des gens qui possèdent une petite économie grâce à laquelle ils peuvent s’offrir un véhicule d’occasion et se la couler douce dans un club où ils sirotent quelques bières ou coupettes de champagne. Santé, messieurs-dames !

Les gens neutres d’Haïti, deux mots, s’il vous plaît. Si vous n’aimez pas tel ou tel plat ou vous avez aucun goût pour tel plat, ne déféquez pas dedans. Continuez à mener votre vie de petits parvenus tranquillement sans vous immiscer, à dessein de cracher votre venin , dans la lutte que mène tout un peuple pour sa survie.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker