Les agissements des gangs armés poussent la FJKL à s’interroger sur l’autorité de l’exécutif en Haïti

(TripFoumi Enfo) – Le pays est empesté par les gangs armés. Malgré les nombreuses victimes recensées lors des échanges de tirs, le pouvoir exécutif ne s’en mordre pas les droits. Ce qui pousse, ce 5 juin 2021, la «Fondasyon Je Klere» (FJKL), à se questionner sur l’autorité de l’État dans le pays.

La FJKL, par le biais de Marie-Yolène Gilles, se dit alarmée par la remontée de la violence dans le pays, notamment à Martissant. Elle se questionne aussi sur la véritable mission des dirigeants chargés de la sécurité de la population. Elle estime que, par leur silence et leur lassitude, ces autorités sont destinées à conduire le pays vers le chaos.

Parallèlement, madame Gilles déplore le fait que Jovenel Moïse et ses proches veulent à tout prix réaliser le référendum. Ce, malgré le danger imminent à laquelle la population est assujettie.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker