L’AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

(Tripfoumi Enfo) – Le groupe pharmaceutique anglo-suédois a annoncé ce mardi avoir subi des déboire dans le développement du traitement contre la Covid-19, dont l’efficacité sur les personnes exposées au virus n’a pas été prouvée. « L’essai n’a pas atteint le but principal qui était de prévenir les cas de COVID-19 symptomatiques après exposition » au virus, a expliqué AstraZeneca dans un communiqué.

Il s’agit d’un traitement par combinaison de deux anticorps à longue durée, dérivés de patients convalescents de Covid-19, découverts par le centre médical américain de l’université de Vanderbilt et dont la licence a été obtenue par AstraZeneca en juin. Le nom de code de ce traitement est AZD7442.

À l’expérimentation, le traitement était en phase 3 de développement, c’est-à-dire en essais cliniques de grande ampleur afin de mesurer sa sûreté et son efficacité. Les 1 121 participants étaient des adultes de plus de 18 ans qui n’étaient pas vaccinés et qui ont été exposés à une personne contaminée au cours des huit jours précédents. Le traitement n’a permis de réduire le risque de développer la Covid-19 avec symptômes que dans 33 % des cas.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Le développement de ce traitement est financé par le gouvernement américain, qui en retour avait conclu des accords avec AstraZeneca pour recevoir jusqu’à 700 000 doses cette année. Au total, la valeur des accords avec les États-Unis pour le développement du traitement et les doses en 2021 a atteint 726 millions de dollars. Dans son communiqué, AstraZeneca indique que des discussions sont en cours « concernant les prochaines étapes avec le gouvernement américain ».

AZD7442 est une thérapeutique curative et préventive c’est-à-dire elle se doit de guérir les personnes atteintes de la Covid-19 et d’empêcher les personnes saines d’être infectées. Sur le plan curatif, le rapport bénéfice/risque est trop élevé et le pourcentage de réduction du risque de développer la Covid-19 (33%) est trop faible. De ce fait, il est clair que l’administration de l’AZD7442 à la population devrait être suspendue comme l’a déjà fait plusieurs pays européens après de rares problèmes sanguins chez des personnes vaccinées.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker