Dieu-Nalio Chery, menacé d’être tué par « G9 », s’exile

(TripFoumi Enfo) – De force, un nom se retire du paysage médiatique haïtien. Il s’agit du photojournaliste Dieu-Nalio Chery qui, subissant les menaces de la fédération des gangs du « G9, s’est vu obligé de quitter le pays le 18 juin dernier.

C’est après avoir capturé des clichés le 17 mars dernier lors des mouvements de rue des policiers de « fantom509 » que Dieu-Nalio Chery allait être objet de menaces de la part du « G9 ». Ces clichés donnent à voir des individus armés de Simon Pelé traîner plusieurs cadavres vers le quartier.

Le photojournaliste a expliqué qu’il a failli être tué le jour même de ses prises, puisque ces hommes lourdement armés seraient eux-mêmes à l’origine de ces meurtres, selon les informations disponibles.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Sachant qu’il est recherché par les individus armés de cette fédération, il a dû se cacher de peur d’être éliminé par ces malfrats qui dictent leur loi à la population haïtienne depuis un certain temps.

« J’ai dû m’exiler pour protéger ma femme et mes deux enfants » détaille celui dont la voiture a été criblée de balles par les criminels de « G9 » toujours à cause de ces photos.

À rappeler que Dieu-Nalio Chery avait été blessé le 10 février dernier par une bonbonne de gaz lacrymogènes, alors qu’il était présent pour couvrir une manifestaion au niveau de Lalue.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker