La suppression du sénat pourrait engendrer plus d’instabilité, croit Kédlaire Augustin

(TripFoumi Enfo) – Le premier point de désaccord entre Jovenel Moïse et Kedlaire Augustin repose sur le sénat de la République.

Le sénateur du département du Nord-ouest, Kedlaire Augustin, s’exprime contre la suppression du sénat dans le projet de constitution de Jovenel Moïse. C’est le premier point de désaccord entre l’occupant du palais national et le vice-président du sénat. Selon l’élu du PHTK, cela pourrait engendrer plus d’instabilité dans le pays.

« Je crois que les critiques contre le parlement sont vraies […] Le parlement est effectivement contreproductif. Je reconnais qu’il y a beaucoup de faiblesses au niveau de l’institution. Est-ce vraiment une raison pour l’anéantir ? », se questionne le vice-président du sénat. « Poukisa tout enstitisyon ki gen pwoblèm, refleks nou se kraze l? », a-t-il ajouté.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Prenant des ministères comme exemples, Kedlaire Augustin demande si toutes les institutions qui ne sont pas effectives en matière de services rendus seront également supprimées.

Après prolongement du mandat de la commission consultative travaillant sur la nouvelle constitution, Jovenel Moïse entend faire des concessions pour pouvoir réaliser son référendum et des élections générales avant la fin de l’année. Va-t-il réinsérer le sénat dans le projet de constitution ?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker