L’ONA, ne finance que des projets politiques en dehors des normes

(TripFoumi Enfo) – L’économiste haïtien Jeffsky Poincy a fait le point sur l’utilisation des fonds des contribuables de l’Office National d’Assurance-Vieillesse et finit par décrire l’institution comme une boîte disposée à financer des projets bidons ce, en dehors des normes liées aux dépenses publiques.

« Reyalite a sè ke ONA ak sistèm retrèt la se yon sistèm regresif ki pa nan enterè popilasyon an. », a-t-il affirmé avant de poser ces questions : »Ki pousantaj kontribyab ki rive touche retrèt nan ONA? Konbyen nan nou k ap kontribye ki pa janm rive ranpli kondisyon pou gen aksè ak retrèt la? ».

Il constate que « Depi lontan, ONA tounen yon bra finansye pou finanse pwojè politik an deyò nòm depans piblik yo. Depi kèk tan, ONA tounen yon bra k ap finanse de pwojè envestisman san okenn liy ni okenn potansyèl kwasans ».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Pourtant, « Nou gen anpil egzanp nan amerik latin lan kote lajan retrèt tounen yon fon pou bouste inovasyon ak envestisman ki gen potansyèl kwasans. Pa egzanp, 0,5% nan kwasans ekonomik Chili ant 1990 a 2003 fèt gras a envestisman ki soti nan sistèm pansyon ». Cependant, ce n’est vraiment pas ce qui est fait avec l’argent des contribuables.

Par ailleurs, il faut signaler que cette institution d’assurance est, au jour le jour, confrontée à des scandales de corruption, sans que, jusqu’à date, aucune suivie judiciaire n’est faite, non seulement pour récupérer les sommes volées, mais aussi pour pour sanctionner les corrompus et les corrupteurs.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker