“Twòp san koule, fòk sa sispann”, peine Steven Benoit, invitant à fermer le pays

(TripFoumi Enfo) – Le dernier massacre survenu à Delmas 32 le 29 juin 2021 révolte plus d’un. Pour l’ex sénateur Steven I. Benoit, «twòp san koule, fòk sa sispann». Dans un message publié sur Twitter ce 30 juin, il invite, notamment le secteur économique à tout fermer dans le pays pour repenser les choses.

De massacre en massacre, la population haïtienne périt sous les balles assassines des bandits armés. Le dernier en date fait état d’une quinzaine de personnes tuées par des individus circulant à bord de motocyclettes. Diego Charles et Antoinette Duclaire, tous deux journalistes, ont été tués en cette même nuit non loin de leur domicile à Christ-Roi. En réponse, les leaders de tout part invite les citoyens à la révolte pour dire que ç’en est trop, comme c’est le cas de l’ancien élu du département de l’Ouest, s’adressant aux élites économiques.

«Élite économique de mon pays! Vous avez tous les leviers en main: fermez banques, stations service, magasins, supermarchés, restaurants.», a écrit M. Benoit. En fin de son message, il exprime son ras-le-bol en indiquant que «Twòp san koule, fòk sa sispann!!!».


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Les bandits armés occupent presque tout le territoire national. Chaque quartier à son propre gangs. Et à croire des organismes de défense de droits humains, ceux fédérés en G9 sont le bras armé du pouvoir en place; ils imposent leurs lois partout. Y’a-t-il pas réellement moyen de se révolter afin que cesse de couler le sang des pauvres gens?

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker