Martissant, un mois après, la même danse !

(TripFoumi Enfo) – Situé au Sud de la capitale haïtienne, le quartier de Martissant est depuis un mois le terrain où des gangs armés s’affrontent sans merci. La vie tarde à revenir s’y installer, de quoi permettre aux habitants de reprendre leur traintrain quotidien.

Si le premier ministre a.i, Claude Joseph avait annoncé que tout était revenu au calme grâce à la Police Nationale d’Haïti, la réalité montre pourtant le contraire. Des passagers, à pied, à moto ou en voiture, frôlent la mort chaque jour dans cette partie du pays.

Ce que Claude Joseph ignore, c’est que le mensonge possède bel et bien des pattes pourries. Donc, cela n’ira jamais loin. En d’autres termes, la défaite de la vérité est toujours et toujours provisoire.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Bref, les résidents de Martissant, s’étant réfugiés dans d’autres zones du pays à cause des coups de balles des bandits, ne sont pas encore retournés chez-eux. Certains d’entre eux dorment à même le sol sur des places publiques.

À la fin du mois de juin, il a été signalé qu’il y a encore des cadavres sur le sol de Martissant. Un vieillard a été lâchement abattu par balle, alors qu’il se retrouvait à bord d’un autobus de transport en commun.

Le Sud de Port-au-Prince bouge encore au rythme des concerts d’armes à feu des gangs de « Ti bwa » et de « Gran- Ravin. Rien n’a changé, donc la même danse, contrairement à ce qu’avaient annoncé les autorités, si autorités il y en a !

Wesker Sylvain

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker