“Les acteurs nationaux et internationaux veulent amplifier la crise en adoptant des solutions cosmétiques”, selon la FJKL

(TripFoumi Enfo) – Après l’assassinat du Président de la République, M. Jovenel Moïse, ils sont nombreux les acteurs à s’exprimer sur la manière d’aborder les prochains jours en Haïti si l’on veut aplanir la situation. La Fondasyon Je Klere, organisme de défense des droits humains, pense que les acteurs nationaux et internationaux ne veulent pas prendre le temps qu’il faut pour chercher la solution à la crise et veulent rapidement proposer des solutions cosmétiques.

Dans un communiqué de presse paru ce vendredi 9 juillet 2021 tôt dans la matinée, la Fondasyon Je Klere s’est exprimée sur l’assassinat de Jovenel Moïse. Mis à part les mots de sympathies adressés aux proches du feu président, la FJKL encourage de trouver une solution plus ou moins durable et qui fait consensus à la crise.

« La FJKL note également que la succession de Jovenel Moïse est ouverte à un moment où l’Etat est décapité: pas d’Assemblée Nationale, pas de Premier ministre légitime, pas de gouvernement, pas de Président de la Cour de Cassation! Et des acteurs nationaux et internationaux ne veulent pas prendre le temps nécessaire de bien penser et de bien faire les choses », a-t-on lu dans la note.


Ajoute nou sou Telegran pou pa rate oken scoop :https://t.me/TripFoumi!

Plus loin, la FJKL soutient : »Ils veulent amplifier la crise par des solutions cosmétiques, des élections de nature à empirer la crise et poser les bases d’une instabilité chronique comme ceci a été fait avec l’amendement précipité de la constitution de 1987 et les élections qui ont porté Jovenel Moïse au pouvoir ».

Enfin de note, la Fondasyon Je Klere invite les acteurs à trouver un consensus minimal afin de mettre en place un pouvoir de transition qui inspire confiance.

Adblock Detected

Please consider supporting us by disabling your ad blocker